Je divorce et je le vis mal!

Je divorce et je le vis mal!

Votre couple est en crise et la décision est prise : vous divorcez !

Quelque soit les raisons qui vous poussent  ou poussent votre conjoint à demander le divorce, quelque soit le passé, les mésententes, les reproches que vous pouvez vous faire l’un à l’autre, vous vous séparez de quelqu’un qui a partagé votre vie, que vous avez aimé et que vous connaissez bien.

Après les multiples formalités concernant votre divorce, il vous faudra penser à l’avenir et recommencer quelque chose de neuf sans lui (elle).

Comment le vivre le plus sereinement possible… ou le moins douloureusement possible ?

Voici quelques pistes pour vous aider à faire le point :

–          Surmonter vos peurs : Quoiqu’on en dise, tout divorce reste douloureux, car il y a une séparation à vivre. Cette séparation conduit à un deuil à faire d’un couple conjugal qui n’existe plus. Cette souffrance et les craintes que vous pouvez avoir sont des freins puissants qui peuvent vous empêcher d’avancer : Peur de l’avenir incertain, peur d’être seul, peur de recommencer une vie à deux, etc.…

Listez sur une feuille de papier vos peurs afin de les identifier, les  affronter, prendre du recul et savoir sur lesquelles d’entres- elles vous pouvez agir. Sont-elles justifiées? Est ce que certaines peurs cachent de vieilles blessures réactivées par la rupture ? Sur lesquelles d’entres -elles pouvez vous agir ?

–          Regardez les erreurs que vous avez pu faire, accueillez les, et  acceptez de  remettre en question certaines choses : mais avec  une bonne distance sans culpabiliser les autres, sans se culpabiliser. Difficile à entendre car votre souffrance vous porte peut- être à ne voir  les tords que  chez l’autre.

Vous aujourd’hui, qui êtes vous ? Quels sont vos talents ? Quelles sont vos forces et quels sont les revers dans lesquels vous avez l’habitude de tomber ?

Cette rupture sera malheureusement l’occasion peut être pour vous de retomber dans un revers habituel tel que le repli sur soi, l’esprit de vengeance, la « victimologie », etc.…En prendre conscience est déjà un grand pas en avant.

–          Et les enfants ? Vos enfants ne sont pas responsables de vos difficultés conjugales et de ce divorce, c’est une évidence pour vous, cela ne l’est pas pour eux. Ils semblent bien l’accepter ? Beaucoup d’enfants ne disent rien, n’ose pas dire par peur de rajouter de la souffrance à leurs parents. Mettez en veilleuse vos rancœurs et permettez, favorisez la parole afin qu’ils puissent exprimer  leurs ressentis, leurs vécus et  ainsi se positionner sainement face au divorce de leurs parents. Rassurez les sur le fait que vous les aimez et que vous continuer à être couple parental à défaut de couple conjugal.

–          Faites vous confiance : Si vous considérez ce divorce comme un échec, votre capital confiance doit être malmené. Pour continuer à assumer votre vie, il est important que vous puissiez avoir confiance en vous et en vos ressources intérieures.

Cette rupture est une épreuve de vérité, osez la regarder : Quels sont vos difficultés  et quels sont vos atouts aujourd’hui ? Sur quoi pouvez-vous vous reposez ? En qui pouvez vous avoir confiance ? Vous avez en vous des ressources qui  vous aideront à dépasser cette épreuve, mais aujourd’hui elles sont mis à rude épreuve :faites le point sur vos talents propres, vos capacités personnelles, vos qualités.

Oser être vous même,« utilisez» cette rupture pour vous recentrer sur l’essentiel.

Il vous faudra peut être du temps pour accepter cette situation de séparation, pour la regarder autrement, entourez- vous  d’amis qui sauront vous épauler et vous aider, ainsi que de gens compétents qui seront  une aide précieuse pour regarder cette rupture différemment et accéder à une phase de reconstruction.

Florence Peltier , conseil conjugal et familial à Antony (92)

Pour aller plus loin :

florence peltier

Florence Peltier, conseil conjugal et familial, formation en relations humaines

Follow:
Pas de commentaires pour le moment
Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.