« Ohé y a quelqu’un …? »

C’est le cri désespéré et désespérant que viennent crier beaucoup d’élèves au point écoute que j’anime dans un lycée Strasbourgeois.

C’est l’appel déguisé ou avoué que viennent crier les couples que je reçois.

C’est  la question posée anonymement ou pas, lors de mes interventions dans les lycées, en éducation affective relationnelle et sexuelle.

Ce cri, est poussé dès la naissance. Le tout petit crie, pleure pour qu’on l’entende, que l’on s’occupe ainsi de lui.

L’enfant qui s’agite, crie son besoin d’être aimé d’être écouté …

L’adolescent qui fume, qui boit appelle à l’aide…

La femme, l’homme qui trompe parle de son besoin d’être entendu …

Cet appel  est lancé tout au long de notre vie ! Que veut-il dire :

 « Regarde-moi, »
« Si tu me regardes, j’existe » 
« Je suis aimable »

On lit dans tous les journaux que nous vivons dans l’ère de la communication.

Tout le monde communique ! Le portable avec ses textos, ses tweets, les ordinateurs avec les mails, skype, Facebook, etc.…

À tel point que lorsqu’un jeune part à l’étranger, c’est comme s’il dormait dans la pièce à côté. Finalement on ne se sépare jamais, on peut toujours se parler …

Quel paradoxe !

L’ère de la communication ? Permettez moi d’en douter !

L’incapacité de nos jeunes à mettre des mots sur leurs sentiments sur leurs émotions est préoccupante !

Comment exprimer à l’autre ce que je suis, ce que je pense, si je ne connais pas les mots ?

La « glaciation » des sentiments, des émotions chez certains ou alors le trop plein d’expression chez d’autres, ne permet pas d’établir une bonne communication : mesurée, sereine.

Et cependant comme nous le dit si bien Jacques Salomé : « t’es toi quand tu parles ».

Que se passe-t-il donc ? Pourquoi un tel paradoxe ? Est-ce que trop de communication tuerait la communication ?

Communiquer, étymologiquement c’est « être en relation avec », ce qui induit que dans une communication on est au moins deux.

Il faut donc, pour qu’il y ait communication, un émetteur et un récepteur.

Or parfois, voir souvent, le récepteur est présent, il entend, mais écoute-t-il ?

Entendre, écouter ce que dit l’autre, lui laisser la liberté d’exprimer son désir, ce qu’il perçoit, ce qu’il juge bon ou pas, n’est possible que si, soi-même nous nous sentons libre, autorisé à exprimer ce que nous désirons, ce que nous percevons, ce que nous jugeons bon ou pas.

Cette attitude favorise, l’écoute, l’échange, la communication.

L’accusation, la menace, le jugement nous éloigne les uns des autres, impossible alors d’écouter, d’entendre, de communiquer.

Communiquer demande de prendre du temps, de poser un cadre, de créer une ambiance ou chacun peut se sentir en confiance, respecté dans ce qu’il est.

L’accueil de l’autre se parle en mot, en geste, en regard.

Posons-nous et réfléchissons à nos moyens de communiquer avec nos enfants, nos conjoints, nos amis : textos, mails … ?

Écoutons ces cris qui nous demandent de prendre le temps : non pas de répondre, mais juste d’écouter.

Claire Deprey – Conseil Conjugal et Familial – Strasbourg

 Pour aller plus loin :

claire deprey

Claire Deprey. Conseillère conjugale et familiale, installée à Toulouse. Formée au Cler Amour et Famille - Affiliée à l'ANCCEF- Sensibilisée à l'approche de l'imago thérapie Exerce en cabinet privé : couples en difficultés, personnes seules, familles. Entretiens telephoniques - Skype Obtention d'un DU sur les difficultés psychopathologiques et éducatives des adolescents : Relation d'aide auprès d'adolescents et de leur famille. Animatrice de groupe d'analyse de pratique professionnelle auprès de professeurs de lycée. Conférencière l'autorité, l'éducation affective relationnelle et sexuelle, les émotion, la confiance etc...

Follow:
  • From Christophe sobia on Mauvaise communication de couple

    J’aime CE page là

    Go to comment
    2020/05/01 at 11:16 pm
  • From Francesco on TIME'S UP !

    Merci beaucoup !

    Go to comment
    2018/03/16 at 9:39 pm
  • From Sandrine Moreau on PETITS EXERCICES POUR PRATIQUER UNE COMMUNICATION NON VIOLENTE

    ces exercices sont très intéressants, aident à réfléchir de façon plutôt ludique

    Go to comment
    2017/09/24 at 8:17 pm
  • From LASALA ALBERT on Ailleurs

    Merci merci pour ce touchant message;
    Je vous comprend et partage votre sentiment .
    Merci pour votre aide qui nous a permis de rebondir positivement et ouvrir des pistes plus joyeuses dans la compréhension et l’envie de faire mieux;
    Je vous souhaite de continuer dans vos pas , à aider des couples comme nous et comme à nous , leur apporter une paix, en suscitant un éveil à l’autre plus tolérant et donc dans plus d’amour.
    MERCIIIII

    Go to comment
    2017/07/10 at 4:03 pm
  • From claire deprey on Bonne année

    Bonjour Madame,
    Vous exprimer votre tristesse, votre culpabilité et votre désarroi face au constat que vous faites après 50 années de mariage, d’avoir le sentiment de ne pas avoir rendu votre mari heureux, malgré tous les efforts que vous avez fait.
    Votre mode de communication ne semble pas convenir, puisque vous dites que cela se termine en dispute.
    Avez-vous songé à aller discuter tous les deux avec une conseillère conjugale ? Celle-ci pourrait vous aider à trouver tous les deux une communication efficace, peut être plus ciblée sur le besoin, la demande de l’un ou de l’autre.
    Parfois on donne à l’autre ce qui nous fait plaisir à nous, sans réaliser que l’autre attend peut être autre chose. Encore faut il qu’il ou elle le dise !
    Je vous encourage sincèrement à aller voir quelqu’un qui pourrait vous aider et vous rendre alors la vie plus heureuse à tous les deux.
    Vous en êtes arrivés à 50 années de vie commune, c’est formidable ! faites alors en sorte de crever quelques abcsés qui feront des autres années à venir des années de bonheur !
    Bien à vous
    Claire Deprey

    Go to comment
    2017/01/11 at 4:13 pm
  • From Maryse Laval on Bonne année

    bonjour ;
    Nous avons eu 50 ans de mariage le 31 décembre .Mon mari n’a pas souhaité féter cet évenement . je suis déçue ,rejetée et honteuse car je me sens coupable, de ne pas l’avoir rendu heureux malgré toutes les concessions que je lui ai faites ! comment faire pour arriver à communiquer: des que j’essaie de m’expliquer en cas de desaccord il le prend mal, et çà tourne en dispute .

    Go to comment
    2017/01/10 at 11:31 pm
  • ...-->
    Pas de commentaires pour le moment
    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.