Le harcèlement

Le harcèlement

– « Tu l’as dis à tes parents ? »

– « J’ peux pas, ils ont déjà pleins de problèmes et ma mère elle s’énerve dés que je lui parle. »

– « et tes profs, tu leur a dis à tes profs ? »

– « Ouais vaguement, ils disent que ça va s’arranger, qu’il faut que j’apprenne à me défendre »

C’est la 5ème fois cette année au point écoute que j’ai ce type de confidence.
Aujourd’hui c’est Antoine, élève de 2nde, nouveau dans ce grand lycée, qui subit depuis 2 mois et demi, les moqueries, les brimades, les insultes de certains de ses camarades.

Depuis 2 mois et demi il arrive en classe avec la peur au ventre. Il se sent humilié et faible, en fait il a honte !

Honte de subir, de ne pas arriver à répondre, à répliquer, à se défendre tout simplement.

Il en arrive même à admirer ses « copains » qui ont l’air de se moquer de tout et particulièrement de lui !

Mais aujourd’hui il craque, il a surtout peur, parce que ce matin c’est allé plus loin que d’habitude. Ils ont menacé Antoine de le coincer en dehors du lycée.

Mais qu’est ce qu’il a Antoine qui puisse ainsi énerver les autres ?

Il est cultivé, très bon élève, il sait… il aime travailler et s’intéresse à pleins de choses, mais peut être pas aux mêmes que celles de ses compagnons de classe…

Antoine est habillé très simplement, il s’en « moque de ses fringues » :

Il n’est pas bien costaud et a des boutons qui lui abiment le visage …

Le profil parfait de « l’intello »

Il a donc décidé de ne plus travailler pour avoir des notes moyennes et qu’on arrête de le forcer à faire les exercices des autres. Il a essayé de se lier avec d’autres personnes de sa classe, de se mêler aux autres, mais on le fuit : « j’ traîne pas avec un intello moi ! »

Harceleur – victime – spectateur :

Le spectateur à honte : il n’ose pas intervenir (peur)

Le harceleur à honte : il sent bien qu’il fait mal

La victime à honte : elle n’arrive pas à se défendre

Soyons vigilants, nous parents.
Comment entendons nous nos enfants parler de leur classe : ironie, moquerie …

Ou se situent t-’ils ? Victime, spectateur, harceleur…

N’ayons pas peur d’interroger.

Les trois sont en souffrance…

Ne laissons pas de telles situations s’installer, pour Antoine cela aurait pu très mal finir !

Claire Deprey – Conseil conjugal et familial – Strasbourg – 06 62 50 74 32

 

 

 

 

 

 

claire deprey

Claire Deprey. Conseillère conjugale et familiale, installée à Toulouse. Formée au Cler Amour et Famille - Affiliée à l'ANCCEF- Sensibilisée à l'approche de l'imago thérapie Exerce en cabinet privé : couples en difficultés, personnes seules, familles. Entretiens telephoniques - Skype Obtention d'un DU sur les difficultés psychopathologiques et éducatives des adolescents : Relation d'aide auprès d'adolescents et de leur famille. Animatrice de groupe d'analyse de pratique professionnelle auprès de professeurs de lycée. Conférencière l'autorité, l'éducation affective relationnelle et sexuelle, les émotion, la confiance etc...

Follow:
Pas de commentaires pour le moment
Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.