Le bonheur est un choix, en voici la preuve scientifique, suite…

Le bonheur est un choix, en voici la preuve scientifiqueThérapie couple, conseil conjugal familial, aide couple, écoute psy, difficultés couple,dispute, conflit, mal-être, sexualité, séparation, divorce, jalousie, infidélité, tromper. Mieux communiquer.Faire le point. Prendre une décision, gérer une crise, Aide parent. conflits, manque de dialogue, violences, séparations, deuils, troubles de la sexualité, relations extraconjugales, avortement, désir d'enfant, contraception, troubles affectifs, cohabitation difficile, ruptures, autorité parentale perturbée, difficultés éducatives, maltraitances, manque de communication, dépendances, toxicomanies, deuils. Relation famille difficile, Bureau &cie, espace Bien-Etre & cie,épanouissement du couple, manque confiance en soi, estime de soi, problème couple,gestion des émotions, communication non violente, bien –etre, mieux être, développement personnel, énnéeagramme, génosociogramme, histoire lourde, répétitions de vie, Bourg la reine, fresmes, verrières le buisson, rungis, fontenay aux roses, chatenay malabry, gif sur Yvette, massy, palaiseau, longjumeau,écoute, Antony, Strasbourg, Bruxelles, Vaux sur Seine

bonheur dans le coupleAprès vous avoir donné les 4 premières stratégies pour augmenter son bonheur, voici les quatres suivantes :

Soyez reconnaissants

Il a été démontré scientifiquement que cultiver la reconnaissance permet d’accroître le bonheur, et vous pouvez parfaitement bien choisir d’être plus reconnaissants.

Les gens reconnaissants ont une plus grande propension à apprécier les petits bonheurs de la vie qui sont définis comme «les plaisirs de la vie qui sont à la portée de tous», selon un rapport publié dans le Journal of Social Behavior and Personality.

Cherchez le bonheur, trouvez le bonheur… et le succès

Selon les conventions reçues, c’est la recherche du succès qui engendrerait le bonheur, mais les recherches sur le sujet ont plutôt démontré que c’est le contraire qui est vrai. La recherche du bonheur permet non seulement d’atteindre le bonheur, mais le succès également, selon Shawn Achor, auteur du livre The Happiness Advantagema.

Achor a passé 12 années à étudier le bonheur à l’université Harvard. Il a découvert qu’une attitude positive permettrait d’augmenter le bien-être global et les performances des travailleurs à plusieurs chapitres, tant en ce qui a trait à la productivité qu’à la créativité et l’implication.le bonheur dans le couple

«Les gens qui cultivent une mentalité positive sont mieux équipés pour faire face aux défis, expliquait Shawn Achor dans le Harvard Business Review, en 2012. C’est ce que j’appelle l’avantage du bonheur, et toutes les décisions professionnelles bénéficient d’un état d’esprit positif.»

Permettez-vous d’être heureux

Bronnie Ware est infirmière dans une unité de soins palliatifs. Elle a passé des années à accompagner des personnes âgées au cours de leurs derniers moments de vie, et elle a remarqué qu’il y avait un trait commun dans presque toutes ces personnes: elles regrettaient presque toutes de ne pas s’être accordé la permission d’être heureuses.

Madame Ware, qui a écrit le livre The Top Five Regrets Of The Dying, écrivait récemment dans un billet pour le Huffington Post:

Plusieurs de ces personnes n’ont réalisé que trop tard que le bonheur est un choix; elles s’étaient empêtrées dans de vieilles habitudes et façons de faire. Le soi-disant confort de la familiarité a pris le dessus sur leurs émotions et leur santé. La peur du changement les forçait à faire semblant d’être satisfaits même si, au fond d’elles-mêmes, elles désiraient ardemment rire un bon coup et remettre un peu de folie dans leur vie… La vie est un choix. C’est VOTRE vie. Faites des choix conscients, le bonheurfaites des choix judicieux, faites des choix honnêtes. Choisissez le bonheur.

Faites preuve de compassion

Vous voulez accroître la capacité de votre cerveau à être heureux? Méditez sur la compassion. Des scintigraphies cérébrales pratiquées sur le moine bouddhiste français Matthieu Ricard que lorsqu’il méditait sur l’amour de son prochain et la compassion, son cerveau produisait des ondes gamma qui «n’avaient jamais été observées auparavant». Ricard aurait la capacité pour le bonheur la plus développée jamais observée, et ce, grâce à la plasticité synaptique.

«La méditation, c’est n’est pas une simple sieste sous un manguier. Elle change complètement votre cerveau et, conséquemment, change complètement qui vous êtes», a un jour déclaré Ricard au New York Daily News.

Tiré de www.huffingtonpost.fr/2013/12/12/

Posté par Florence Peltier, conseil conjugal et familial, praticien psychologie positive. Antony

Pas de commentaires pour le moment

Sorry, the comment form is closed at this time.