Comment mieux communiquer dans le couple?

Comment mieux communiquer dans le couple?

S’exprimer, se comprendre, et s’accorder quand les goûts et les tempéraments sont différents, quel défi  pour un couple !

Au début d’une relation, tout parait tellement facile ! Nous fermons les yeux si facilement devant les petites imperfections de l’autre, devant certains désaccords. Puis le temps passe, des habitudes s’installent, des non-dits, des frustrations aussi.

Certains se tairont, désirant à tout prix éviter le moindre conflit. D’autres tenteront de dire, mais sans arriver à se faire comprendre et même quelque fois  en aggravant  le problème.

La clé d’une  bonne entente dans un couple se trouve dans l’art de  bien communiquer, de façon à ce qu’il y ait un échange réciproque et respectueux,  que chacun puisse exprimer ses pensées et ses émotions, que chacun sente qu’il sera écouté d’une manière bienveillante . Une bonne communication  permet à  chacun de se sentir écouté sans jugement et se sentir compris et respecté dans ce qu’il est.

Voici 7  moyens pour améliorer et favoriser la communication dans le couple. Ce sont des moyens simples mais qui doivent être pratiqués régulièrement par le couple pour être efficace  et bénéfique.

–       Quelle communication est ce que je souhaite pour mon couple ?

Cette  question est à se poser  très  sincèrement : ai-je le désir de communiquer en vérité et en égalité avec lui (elle) ? Quelle est mon intention 1ère, est ce que cette intention va dans le sens du  bien- être du couple  ou de ma petite satisfaction personnelle : Voici quelques questions à se poser :

  • Ou en suis-je  de ma relation avec lui (elle) ?
  • comment je considère notre relation ?
  • Quel est mon désir concernant cette relation ? l’améliorer ? la saborder ? la faire aller dans mon sens ? êtes vous prêt à vous reconnaitre certains tord ou pensez vous que l’autre a tout les tords ?
  • Qui détient le pouvoir dans le couple ? et au niveau de la parole ?

–       Se donner du temps :

Il y a les discussions de tous les jours sur l’organisation du temps, le remplissage du frigo et les anecdotes du bureau : ce dialogue est important mais ne remplacera pas un dialogue plus en profondeur pour rencontrer l’autre en vérité : celui-ci  permettra d’approfondir sa relation de couple et se reconnecter à l’autre et ce qu’il vit. Ce type de dialogue nécessite de prendre le temps de se poser, en se donnant rendez vous, en se déconnectant de toutes sources potentielles de dérangement (portable, téléphone, ordinateur…) afin de se connecter à l’autre.

Il est nécessaire de choisir le bon moment pour discuter. Plus la conversation est importante et le sujet sérieux, plus vous prendrez soin de préparer ce que vous souhaitez dire, comment vous le dites et le moment ou vous le dites pour mettre toutes les chances de votre coté.

–       Accueillir les différences , accueillir et accepter l’autre tel qu’il est :

Il est comme il est, avec ses défauts et ses qualités…et je suis comme je suis avec mes défauts et mes qualités. J’accueille donc l’autre comme j’aimerais être accueilli. Mettez vous à la place de l’autre et voyez le monde avec sa manière de la voir, poser des questions qui peuvent vous aider à mieux comprendre ce que l’autre pense et ressent. Reformuler ce qu’il (elle) vient de dire afin d’être certain d’avoir bien compris et montrer à l’autre que son point de vue vous intéresse.

–       Favoriser la relation :

Manifestez votre affection à votre conjoint, qu’il est important à vos yeux. chaque marque d’attention que vous donnez à l’autre est un signe qu’il recevra que vous souhaitez le meilleur pour vous deux.

–       Etre  en confiance :

Pour être vrai il est nécessaire de  considérer l’autre comme un partenaire et non comme un adversaire, lui permettre d’être lui-même et accueillir ses différences, lui faire confiance.

Il est nécessaire également de se faire confiance à soi même sur sa manière de communiquer, d’être en relation avec l’autre. Ne pas partir perdant (e) dès le départ mais travailler  le respect et la vérité en vous et entre vous deux.

  • Question à se poser :
    • Est-ce que je joue avec le cœur de l’autre ou avec ce qui est important pour lui (elle) ?
    • Est-ce que je pose réellement toutes les cartes sur table pour discuter  ensemble ?
    • Est-ce que je cache volontairement quelque chose qui pourrait déstabiliser, nuire à l’autre ?
    • Est-ce que je respecte l’autre dans ce qu’il est dans ses différences de point de vue, d’idée, de croyances ?

–       Exprimer votre point de vue avec bienveillance, en vérité et par un message « je ».

Si vous souhaitez que l’autre entende, ne le culpabilisez pas. Commencer par voir le positif d’une situation et continuer avec un message «je » en parlant de vous et non en critiquant l’autre.

  • Ex : « je suis heureuse que tu m’aides en préparant le repas, mais j’apprécierais que tu ranges la cuisine ensuite. »
  • Plutôt que : « tu n’as rien rangé dans la cuisine ! »

–       Ecouter l’autre avec bienveillance:

Sans le couper, en arrêtant votre discours intérieur négatif : je sais ce qu’il va me dire ! en ouvrant et en recevant ce que dit l’autre comme un cadeau.

C’est tout un art d’apprendre à mieux communiquer avec l’autre, cela demande de la patience, du temps, de savoir prendre du recul par moment, et aussi une bonne dose d’humilité pour reconnaitre que l’autre est et restera toujours un mystère et que je ne le connaitrais jamais totalement.

Florence Peltier , conseil conjugal et familial- formation relation humaines

Antony (92)

Pour aller plus loin:

Des outils concrets:

 

Florence Peltier

Florence Peltier, Conseil conjugal et familial Praticien expert en psychologie positive Praticien Approche neurocognitive et comportementale Formation en relations humaines

Follow:
  • From Des jam on De la relation

    Ça y est. J ai décidé d être désagréable avec ma boulangère pour me concentrer en aimabilité avec mon conjoint

    Go to comment
    2014/04/16 at 2:09 pm
  • From Conseiller conjugal et familial et Thérapeute de couple on Le Conseil Conjugal et Familial, Pour Qui, Pourquoi, Quand et Comment ?

    Vidéo intéressante sur notre métier !

    Go to comment
    2014/04/12 at 7:53 pm
  • From Florence on à la recherche de l'amour ou d'un "médic-amant" ?

    Moi cela ne me choque pas tout à fait. Dans notre société, la plupart des bébés, bambins et jeunes enfants ont un “doudou” et/ou une tétine qui sont en réalité des substituts de la maman. Le doudou est si important que certains parents vont jusqu’à acheter le même en 3 exemplaires au cas où l’un serait perdu, mis à laver ou autre. Cet objet est capable de rassurer voire même servir de consolation à un enfant malade, blessé, triste etc. Alors, une adulte qui souhaite une peluche, cela pourrait être la suite logique des doudous, non ?

    Go to comment
    2013/10/29 at 8:48 pm
  • From Une voix féminine fort consonante : Perrine de Prémare | UN MÂLE POUR UN BIEN on PERRINE DE PREMARE

    […] Où sont les hommes ? » demande justement Perrine de Prémare, une des fondatrices du blog collectif Relationaide.com, en consonance totale avec un des propos de […]

    Go to comment
    2013/10/22 at 12:15 pm
  • From Eléonore on Les talents

    Merci Claire pour cet article très intéressant ! Toi, en tout cas tu l’as découvert ton talent 🙂

    Go to comment
    2013/10/15 at 8:16 pm
  • From bruno on Les enfants du divorce

    Bonjour, il faut je pense etre extremmement vigilant sur le comportement de l enfant apres le divorce car selon les familles, le milieu social, la religion, la communication au sein des familles, l enfant peut vivre le divorce de facon tres traumatisante. Dans mon cas, j avais 12 ans et je l ai mal vecu. Au lieu d exprimer la colere que je ressentais, l incomprehension de ce gachis, j ai pris sur moi et ai vecu avec cette melancolie cachee pendant 15 ans. J ai vecu sans projet de vie, sans ideal de couple. Le divorce ne s est pas bien passe car mes parents ne se parlent plus, mon pere nous questionnait suite au divorce sur les frequentations de ma mere. Ils auraient pu rencontrer un mediateur pour les aider. Je leud en veux pour ca..de nous avoir jamais expliquer vraiment la cause de leur mesentente qui est venue tout d un coup. C etait lie a une histoire de cul, ca fait mal d etre au milieu de ca au moment ou nous enfants avions besoin de stabilite pour devenir adolescent. Moi j ai ressenti de la culpabilite envers mon pere qui ne s est jamais remi en couple. Sale histoire…quand ca se passe comme ca je conseille a l enfant d attendre sa majorite et de faire sa route. Et revenir quand il le sent pour retrouver sa famille en paix avec lui meme.

    Go to comment
    2013/10/04 at 12:03 pm
  • ...-->
    2 Comments
    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.