PETITS EXERCICES POUR PRATIQUER UNE COMMUNICATION NON VIOLENTE

1er exercice :

Observez cette photo  => décrivez-là et notez ce que vous voyez :

 

Avez-vous juste décrit ce que vous voyez ou avez-vous évalué ou interprété cette photo ?

Cocher la « bonne » réponse !*

  •             « Homme paraissant en colère, avec une chemise bleue »
  •             « Homme dégouté en chemise bleue »
  •             « Homme brun en chemise bleue très énervé »
  •             « Homme cheveux brun portant une chemise bleue »

Attention ! Certains mots entraînent l’évaluation dans une observation :

– Emploi de verbes à connotation évaluative : semble, paraît…

– Emploi d’adverbes : souvent, sans raison, très…

– Emploi de mots exprimant l’aptitude ou l’inaptitude à agir : bon, mauvais…

 

Ce premier exercice vous permet de réaliser combien il est difficile d’observer sans évaluer la situation, sans interpréter !

* «  Homme cheveux brun portant une chemise bleue.

 

2ème exercice :

Analysez le sentiment qui vous habite juste à l’instant !

Écrivez-le :

(Amusé, abattu, apeuré, agacé, abandonné, enjoué, cafardeux, déconcerté, ouvert, rejeté, reconnaissant…)

« Nos sentiments proviennent de la façon dont nous choisissons de recevoir les actes et les paroles des autres » (M. Rosenberg)

3ème exercice :

Exprimez votre besoin une fois que vous avez pu identifier votre sentiment.

Je me sens………………………….parce que j’ai besoin…………………..

Je me sens…………………………parce que j’aimerais……………………

4ème exercice :

Faites ensuite votre demande :

Formulez alors une demande concrète, qui permettra à l’autre d’entendre, de comprendre et peut-être de répondre à votre besoin !

La communication non violente est un outil qui nous aide à nous relier à ce qu’il y a de vivant en nous, à travers les sentiments et les besoins, entraînant alors un regard et une attitude bienveillante envers nous même et envers les autres.

Cette méthode de communication me permet, à partir d’une situation observée, d’éprouver un sentiment, qui entraine un besoin et me fait formuler une demande :

« Dire ce que j’observe, ressens et désire et ce que je demande pour mon mieux être. Entendre ce que tu observes, ressens et désires et ce que tu demandes pour ton mieux-être » M. Rosenberg

Claire Deprey – Conseil Conjugal et Familial – Strasbourg – 06 62 50 74 32

 

 

 

claire deprey

Claire Deprey. Conseillère conjugale et familiale, installée à Toulouse. Formée au Cler Amour et Famille - Affiliée à l'ANCCEF- Sensibilisée à l'approche de l'imago thérapie Exerce en cabinet privé : couples en difficultés, personnes seules, familles. Entretiens telephoniques - Skype Obtention d'un DU sur les difficultés psychopathologiques et éducatives des adolescents : Relation d'aide auprès d'adolescents et de leur famille. Animatrice de groupe d'analyse de pratique professionnelle auprès de professeurs de lycée. Conférencière l'autorité, l'éducation affective relationnelle et sexuelle, les émotion, la confiance etc...

Follow:
  • From Des jam on De la relation

    Ça y est. J ai décidé d être désagréable avec ma boulangère pour me concentrer en aimabilité avec mon conjoint

    Go to comment
    2014/04/16 at 2:09 pm
  • From Conseiller conjugal et familial et Thérapeute de couple on Le Conseil Conjugal et Familial, Pour Qui, Pourquoi, Quand et Comment ?

    Vidéo intéressante sur notre métier !

    Go to comment
    2014/04/12 at 7:53 pm
  • From Florence on à la recherche de l'amour ou d'un "médic-amant" ?

    Moi cela ne me choque pas tout à fait. Dans notre société, la plupart des bébés, bambins et jeunes enfants ont un “doudou” et/ou une tétine qui sont en réalité des substituts de la maman. Le doudou est si important que certains parents vont jusqu’à acheter le même en 3 exemplaires au cas où l’un serait perdu, mis à laver ou autre. Cet objet est capable de rassurer voire même servir de consolation à un enfant malade, blessé, triste etc. Alors, une adulte qui souhaite une peluche, cela pourrait être la suite logique des doudous, non ?

    Go to comment
    2013/10/29 at 8:48 pm
  • From Une voix féminine fort consonante : Perrine de Prémare | UN MÂLE POUR UN BIEN on PERRINE DE PREMARE

    […] Où sont les hommes ? » demande justement Perrine de Prémare, une des fondatrices du blog collectif Relationaide.com, en consonance totale avec un des propos de […]

    Go to comment
    2013/10/22 at 12:15 pm
  • From Eléonore on Les talents

    Merci Claire pour cet article très intéressant ! Toi, en tout cas tu l’as découvert ton talent 🙂

    Go to comment
    2013/10/15 at 8:16 pm
  • From bruno on Les enfants du divorce

    Bonjour, il faut je pense etre extremmement vigilant sur le comportement de l enfant apres le divorce car selon les familles, le milieu social, la religion, la communication au sein des familles, l enfant peut vivre le divorce de facon tres traumatisante. Dans mon cas, j avais 12 ans et je l ai mal vecu. Au lieu d exprimer la colere que je ressentais, l incomprehension de ce gachis, j ai pris sur moi et ai vecu avec cette melancolie cachee pendant 15 ans. J ai vecu sans projet de vie, sans ideal de couple. Le divorce ne s est pas bien passe car mes parents ne se parlent plus, mon pere nous questionnait suite au divorce sur les frequentations de ma mere. Ils auraient pu rencontrer un mediateur pour les aider. Je leud en veux pour ca..de nous avoir jamais expliquer vraiment la cause de leur mesentente qui est venue tout d un coup. C etait lie a une histoire de cul, ca fait mal d etre au milieu de ca au moment ou nous enfants avions besoin de stabilite pour devenir adolescent. Moi j ai ressenti de la culpabilite envers mon pere qui ne s est jamais remi en couple. Sale histoire…quand ca se passe comme ca je conseille a l enfant d attendre sa majorite et de faire sa route. Et revenir quand il le sent pour retrouver sa famille en paix avec lui meme.

    Go to comment
    2013/10/04 at 12:03 pm
  • ...-->
    2 Comments
    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.