L’antidote à la déprime…et au confinement

Épuisé par une charge mentale quotidienne d’un nouveau genre, promiscuité et manque d’intimité, carence de liberté et d’espaces, et où l’on admire secrètement le travail des profs  tout en pestant sur nos chères têtes blondes…

Exaspéré par les petits-défauts-des-personnes-que-vous-êtes-censé-aimer-le-plus-au-monde, et ceci depuis 10 jours et pour encore quelques semaines…

Inquiet, anxieux d’attraper ce vicieux C.19, vous ou les personnes que vous-aimez-le-plus-au-monde…malgré tout et malgré ce qui vous paraît insupportable aujourd’hui !

Affligé d’écouter ces infos annonçant la progression impitoyable du virus, tout en apprenant  le décès d’un proche ou d’une connaissance…

Contre cela, il existe un antidote : l’ocytocine, hormone de l’attachement. Vous avez la possibilité d’en produire en prenant soin de vos pensées et/ou en posant des actes d’amour…

Prendre soin de vos pensées en vous interdisant celles qui vont vous faire mal ou qui vont détériorer vos relations : le découragement, les critiques, le mépris, les insultes… ( même si cela fait du bien sur le moment !) et favoriser celles qui créent une endurance et des émotions positives. C’est un véritable entrainement mental qui a des effets immédiats et durables quand il est pratiqué régulièrement.

Poser des actes d’amour en vivant le plus possible le moment présent.
En prenant régulièrement des nouvelles des proches loin de vous aujourd’hui ( vive les apéros virtuels !), mais surtout envers les personnes confinées avec vous : encouragez ( c’est super, continue !), vivez la gratitude ( merci !), prônez l’apaisement et l’espoir ( on va y arriver !), ayez une touche l’humour, entretenez une tendresse physique ou verbale (je t’aime)…des tas de petits gestes de 5, 10, 30 secondes ou plus qui remplissent le réservoir d’ocytocine.

Le résultat ? Éloigner et/ou mieux gérer le négatif et, surtout, apprécier davantage les personnes-que-vous-découvrez-sous-un-jour-nouveau-et que-vous-apprenez-à-aimer.

Florence Peltier, conseil conjugal et familial, psychologie positive, Antony (92)

 

 

 

 

 

 

Florence Peltier

Florence Peltier, Conseil conjugal et familial Praticien expert en psychologie positive Praticien Approche neurocognitive et comportementale Formation en relations humaines

Follow:
  • From nanouchka on Comment mieux communiquer dans le couple?

    vos conseils m’ont été d’une grande utilité, merci infiniment

    Go to comment
    2013/08/14 at 7:42 am
  • From Le plaisir : comment ça marche ? | RelationAide on « Je n ‘éprouve plus de désir pour mon mari et pourtant je l’aime »

    […] Je n’éprouve plus de désir pour mon mari et pourtant je l’aime […]

    Go to comment
    2013/07/19 at 9:40 am
  • From coeur on « Mon mari me frappe ! »Osez en parler !

    Mon mari me bat c dur g une petite fille et je suis enseinte c dur tant parlé je voudré kom m aide .
    I ma battu pour premiere grossesse et la i recomence g peur je souffre il me menace de me prendre ma ptite fille . C dur il me menace de senprendre a mere . C dur i me fait du mal est g personne a qui en parlé dans la communauté de ou je vient c difisile tant parlé es quel qun pourré m aider g tres peur il me menase beaucoup.

    Go to comment
    2013/05/12 at 9:26 pm
  • From Vandenschrick Jean-Pierre on Comment mieux communiquer dans le couple?

    Tout ce que vous réalisez est excellent! J’apprécie beaucoup! Merci!

    Go to comment
    2013/05/10 at 5:42 pm
  • From Pépite Couple n°54 : "Tu ne fais jamais rien à la maison !" | « 2 heures pour … » on J’ai du mal à trouver ma place de père

    […] J’ai du mal à trouver ma place de père ! L'article vous plait? Partagez le! Publié le 25 janvier 2013 par florencepeltier Ce contenu a été publié dans A discuter ensemble par florencepeltier. Mettez-le en favori avec son permalien. […]

    Go to comment
    2013/04/24 at 9:17 pm
  • From florence peltier on 4 Pistes pour améliorer la confiance en soi chez son enfant

    Bonjour

    Je vous remercie de votre message laissé sur relationaide.com

    En effet, il est compliqué d’être entre les deux et vous ne pouvez pas donner des conseils aux parents, qui seront, probablement mal interprétés.

    Votre position de grand mère est très importante, et vous avez le droit de dire votre sentiment par rapport à des paroles exprimées ou des gestes qui vous gènent. D’autant plus que cela se passe chez vous, et vous avez le droit de mettre en place certaines règles.

    C’est même peut-être un service que vous rendrez à tous, vous personne extérieure de la cellule familiale.

    Alors, restez vous-même et n’ayez pas peur de transmettre vos valeurs.

    bien à vous

    Go to comment
    2013/04/19 at 11:40 am
  • ...-->
    Pas de commentaires pour le moment

    Vous ne pouvez pas poster de commentaire pour le moment