L’antidote à la déprime…et au confinement

Épuisé par une charge mentale quotidienne d’un nouveau genre, promiscuité et manque d’intimité, carence de liberté et d’espaces, et où l’on admire secrètement le travail des profs  tout en pestant sur nos chères têtes blondes…

Exaspéré par les petits-défauts-des-personnes-que-vous-êtes-censé-aimer-le-plus-au-monde, et ceci depuis 10 jours et pour encore quelques semaines…

Inquiet, anxieux d’attraper ce vicieux C.19, vous ou les personnes que vous-aimez-le-plus-au-monde…malgré tout et malgré ce qui vous paraît insupportable aujourd’hui !

Affligé d’écouter ces infos annonçant la progression impitoyable du virus, tout en apprenant  le décès d’un proche ou d’une connaissance…

Contre cela, il existe un antidote : l’ocytocine, hormone de l’attachement. Vous avez la possibilité d’en produire en prenant soin de vos pensées et/ou en posant des actes d’amour…

Prendre soin de vos pensées en vous interdisant celles qui vont vous faire mal ou qui vont détériorer vos relations : le découragement, les critiques, le mépris, les insultes… ( même si cela fait du bien sur le moment !) et favoriser celles qui créent une endurance et des émotions positives. C’est un véritable entrainement mental qui a des effets immédiats et durables quand il est pratiqué régulièrement.

Poser des actes d’amour en vivant le plus possible le moment présent.
En prenant régulièrement des nouvelles des proches loin de vous aujourd’hui ( vive les apéros virtuels !), mais surtout envers les personnes confinées avec vous : encouragez ( c’est super, continue !), vivez la gratitude ( merci !), prônez l’apaisement et l’espoir ( on va y arriver !), ayez une touche l’humour, entretenez une tendresse physique ou verbale (je t’aime)…des tas de petits gestes de 5, 10, 30 secondes ou plus qui remplissent le réservoir d’ocytocine.

Le résultat ? Éloigner et/ou mieux gérer le négatif et, surtout, apprécier davantage les personnes-que-vous-découvrez-sous-un-jour-nouveau-et que-vous-apprenez-à-aimer.

Florence Peltier, conseil conjugal et familial, psychologie positive, Antony (92)

 

 

 

 

 

 

Florence Peltier

Florence Peltier, Conseil conjugal et familial Praticien expert en psychologie positive Praticien Approche neurocognitive et comportementale Formation en relations humaines

Follow:
  • From florencepeltier on Consultations

    Vous pouvez trouver des conseillers conjugaux sur le site du cler: http://www.cler.net ou alors sur le site de l’Anceff dans l’annuaire :http://www.anccef.fr/annuaire.php. Ces deux références vous garantissent des conseillers conjugaux respectant les règles d’éthique qui permettent un travail sérieux.

    Go to comment
    2011/03/10 at 2:14 pm
  • From lussagnet on Consultations

    Bonjour
    je cherche un conseiller conjugal en dordogne pouvez vous m’indiquer ou puis je chercher merci

    Go to comment
    2011/03/10 at 12:06 pm
  • From karima on Petits conseils pour être heureuse d’être une femme…

    Merci pour tous ces bons conseils Florence!
    Rester authentique et respecter notre son “propre soi” c’est essentiel! Les personnes qui ne cherchent pas à jouer sans cesse un rôle qui n’est pas le leur sont bien plus magnétiques!
    Très bonne journée!

    Go to comment
    2011/03/09 at 9:42 am
  • From OLAGNE on « Plus vite que la musique »!

    Merci pour ces bons conseils et ce rappel fondamental. C’est précieux de pouvoir lire ailleurs et de la part de professionnels ce que l’on ressent chez soi sans pouvoir l’exprimer clairement !
    Vivement les autres articles !!

    Go to comment
    2011/02/07 at 2:08 pm
  • ...-->
    Pas de commentaires pour le moment

    Vous ne pouvez pas poster de commentaire pour le moment