Le confinement et le couple : tsunami ou accalmie

« Une claque partie trop vite, trop forte »… voici ce qu’est venu me confier aujourd’hui Patricia, épuisée au bout d’une semaine de confinement dans son 60 m2, avec son mari et leurs 3 enfants…

Combien y en aura-t-il de couples abimés, détruits par ce confinement ?

Le couple est en danger… Tous les couples…

Que dire à cette jeune femme ?

« Communiquer, se répartir les tâches, arriver à prendre des temps seuls, poser ses peurs, ses besoins, ses attentes… »

Facile à dire, plus difficile à vivre…

Sophie se réjouit : « voilà une semaine que nous sommes confinés et je n’ai jamais autant parlé avec mon mari… »

Espoir…

Nous sommes ensemble privés de notre liberté pour la même raison : celle de nous protéger et de protéger nos proches ou moins proches. C’est un objectif commun qui rassemble le couple !

À deux dans la même galère, il s’agit de faire face, de faire front, à deux partageant la même épreuve, souffrant des mêmes privations, partageant la même frustration, la même inquiétude, la même incertitude, les couples en difficulté se retrouvent enfin autour d’un même point de rencontre.

Tendre vers un but commun, percevoir que son conjoint met en place des stratégies pour le bien commun de la famille et du couple peut ranimer l’admiration, la tendresse, l’amour qui s’était endormi.

Il n’empêche… J’ai peur pour certains couples que j’accompagne.

Je dis à tous ces couples, ainsi qu’à ceux qui sentent qu’ils vont craquer : « Ne restez pas seuls, des thérapeutes peuvent vous accompagner, vous aider, vous soutenir…

Nous sommes là pour ça, il en va de votre santé morale, psychique et physique. N’attendez pas d’être arrivés à un point de non-retour. »
Nous sommes tous sur le même bateau… Nous sommes des couples qui voguons, ballotés par la vague de cette épidémie qui déferle sur nous, sur nos familles…  Nous avons tous envie d’arriver sains et saufs à bon port. Alors, faisons en sorte que toutes nos manœuvres tendent vers cet ultime objectif : que notre couple arrive à sortir plus fort de cette tourmente.

Je reste à votre disposition si vous avez besoin d’aide, d’une écoute.

Bon courage à tous.

Claire Deprey — Conseil Conjugal et Familial — Toulouse — Limoux

claire deprey

Claire Deprey. Conseillère conjugale et familiale, installée à Toulouse. Formée au Cler Amour et Famille - Affiliée à l'ANCCEF- Sensibilisée à l'approche de l'imago thérapie Exerce en cabinet privé : couples en difficultés, personnes seules, familles. Entretiens telephoniques - Skype Obtention d'un DU sur les difficultés psychopathologiques et éducatives des adolescents : Relation d'aide auprès d'adolescents et de leur famille. Animatrice de groupe d'analyse de pratique professionnelle auprès de professeurs de lycée. Conférencière l'autorité, l'éducation affective relationnelle et sexuelle, les émotion, la confiance etc...

Follow:
  • From Claude Bloquet on PETITS EXERCICES POUR PRATIQUER UNE COMMUNICATION NON VIOLENTE

    Merci pour ces exercices très pertinents qui vont me servir dans ma formation.

    Go to comment
    2015/02/11 at 4:53 pm
  • From Anne Stoufflet on Cadeau !

    Très bonne idée Claire de partager cette vidéo sur ton site et en plus tu as trouvé la version avec la traduction française !
    Les jeunes à l’atelier de la Pro hier l’ont bien aimée aussi !

    Go to comment
    2015/01/06 at 6:41 pm
  • From Eléonore on « Pardon ! … »

    Merci Claire, je rejoins complètement ce que tu dis.

    Go to comment
    2014/12/05 at 9:21 am
  • From Véronique canivet on Tous à poils !

    Article génial, je cours de ce pas acheter ce livre pour le lire avec mes petits enfants
    Véronique

    Go to comment
    2014/09/29 at 7:39 pm
  • From Eléonore on Tous à poils !

    Merci Claire pour ces questions sur la nudité. Effectivement d’une culture à l’autre, le point de vue change. C’est pourtant un sujet qui ne devrait pas être si tabou.

    Go to comment
    2014/06/03 at 8:20 pm
  • From Delphine on Tous à poils !

    Bravo pour cette analyse fine et rafraîchissante…

    Go to comment
    2014/06/03 at 8:21 am
  • ...-->
    Pas de commentaires pour le moment

    Vous ne pouvez pas poster de commentaire pour le moment