Tomber en amour et rester en amour

Tomber en amour et rester en amour

Dans cet article, je voudrais tracer les chemins de l’évolution de l’amour

J’aimerais vous donner ma conception de l’amour qui est une réalité vivante toujours en évolution de l’amour-passion à l’amour-amitié. Je vous propose donc de décrire trois étapes essentielles à l’amour: a) l’amour- passion; b) la dépression dans la relation amoureuse; c) et finalement, la compassion entre les époux.

Pour passer de l’amour- passion à l’amour- amitié…

A) La passion amoureuse

Qu’est-ce que “tomber en amour”

Dans l’histoire de leur relation, les couples vivent habituellement deux formes d’amour: un amour fait de passion et un amour basé sur la raison. L’amour-passion se nourrit des différences personnelles des époux: différences de sexe, différences de tempérament, différences de traits psychologiques, différences de qualités et de valeurs morales…. L’amour construit sur la raison, lui au contraire, s’élabore à partir des similitudes des conjoints: mêmes valeurs, mêmes intérêts, même milieu familial, même origine raciale, …. Un mariage qui est fait à partir d’un heureux mélange des deux formes d’amour a plus de chance de réussir. Car si l’élément “différence” apporte plus de passion à la relation, l’élément “similitude” fournit plus de stabilité. Alors que les différences suscitent de l’enthousiasme et de la passion amoureuse, les similitudes chez les époux donnent à leur union de la compréhension mutuelle et l’entente. Un mariage fait uniquement de ressemblances entre les conjoint peut devenir ennuyant. De même, un mariage fondé sur les attraits disparates chez les conjoints peut conduire à une relation trop instable et versatile.

L’amour-passion se nourrit de projections

Au départ, la difficulté dans le couple semble provenir de l’amour-passion où un conjoint essaie de compléter sa personnalité en voulant vivre fusionné aux qualités de son conjoint. Il se sécurise par l’illusion que l’autre viendra combler toutes ses lacunes personnelles et le protéger des insécurités qu’il vit. Un conjoint amoureux découvre chez l’autre des qualités qu’il n’a pas et, dans son élan passionnel il idéalise ces qualités et essaie de les vivre à travers la personne de son conjoint. Les époux ne sont-ils pas “un dans une seul chair”?

Chaque époux se crée alors des attentes par rapport à l’autre qui promet de les remplir plus ou moins explicitement. Souvent, ces attentes sont impossibles à combler. Pensons à des attentes comme les suivantes: “Tu va faire constamment mon bonheur”, “Avec toi, je ne serai jamais seul”, “Tu me rends importante en société”, “Tu vas toujours m’appuyer en tout”…

Les attentes non comblées

Tout marche bien chez un couple dans la jeunesse de leur amour. Mais, un jour, les frustrations quotidiennes et les déceptions viennent miner leurs attentes illusoires. Alors, on prend conscience que son conjoint a ses propres problèmes et limites, et qu’il ne peut remplir les attentes que l’on avait formées à son égard. On croit alors que l’on s’est trompé sur la personnalité de son conjoint; puis, on se laisse envahir par la peur de ne plus pouvoir continuer à vivre dans la relation. Ici, s’amorce une crise qui demande à être résolue dans le sens d’un amour qui s’approfondit et qui devient plus réaliste.

B) La dépression dans la relation amoureuse

À diverses périodes de leur vie matrimoniale, les époux font face à une crise qui demande un changement dans la manière de se relier l’un à l’autre. Voici des indices d’une crise:

1 ) Les comportements du conjoint que l’on percevait comme des qualités, apparaissent maintenant comme des défauts. Exemples: je l’aimais parce qu’il me paraissait tranquille, maintenant je le trouve “plate”. Je l’aimais parce qu’elle me paraissait très vivante, maintenant elle m’ennuie, car elle n’arrête pas de parler.

2) Les époux se donnent de moins en moins de gratifications: moins de caresses, moins d’attention, moins de petits soins, moins de compliments, moins de gratitude, moins de joie de vivre ensemble, …le couple voit leur amour prendre une spirale descendante.

3) La peur l’emporte sur la confiance. Deux grandes peurs de l’enfance émergent chez les époux: le sentiment d’être abandonné par l’autre ou le sentiment d’être envahi au point de penser étouffer dans le couple.

4) La communication conjugale devient tendue; les conjoints essaient de se contrôler mutuellement par différentes manoeuvres pour amener l’autre à changer. On utilise le blâme, le retrait silencieux ou l’agressivité passive.

Les époux vivent alors une crise profonde. C’est alors qu’ils ont un grand besoin d’être aidés et encouragés pour vaincre l’impasse où ils sont arrivés.

C) Le développement de la compassion chez les époux

Comment sortir de l’impasse où se trouvent les conjoints devenus presque des ennemis?

Voici quelques solutions que je vous propose pour la troisième étape de l’évolution de l’amour-passion à l’amour d’altérité.

1) Ne pas dénier la situation pénible, mais en devenir de plus en plus conscient. Quand le dialogue existe encore, tout demeure possible.

2) Prendre conscience qu’une impasse dans la vie amoureuse ne signifie pas une rupture, mais un moment qui appelle un changement de soi et de la manière de se relier à l’autre.

3) Faire le deuil des attentes impossibles que l’on entretient à l’égard du conjoint. Au lieu de s’ancrer dans la déception et l’agressivité, lâcher prise sur ses espoirs irréalistes envers son conjoint.

4) Reconnaître sa frustration et en prendre la responsabilité au lieu de vouloir changer l’autre.

5) Prendre conscience de ses propres limites personnelles dans l’évolution de son mariage.

6) Se pardonner d’avoir eu des attentes impossibles sur son conjoint et lui pardonner ses propres attentes irréelles sur vous.

7) Apprendre à faire pour soi ce que l’on exigeait de l’autre.

8) Voir le changement chez son conjoint comme une possibilité d’épanouissement du couple, même si au début, il peut vous sembler menaçant.

9) Demeurer un témoin présent et plein d’encouragement pour la croissance de l’autre.

10) Apprendre à ne pas prendre sur soi les émotions et les sentiments que vit le conjoint. Mais tout en les écoutant et les comprenant, développer une réelle compassion pour le conjoint qui se débat dans la vie pour grandir à toutes les dimensions de son être.

Conclusion

À force de respect de soi et de l’autre, de confiance et d’amour, les époux en arrivent à dépasser les projections irréelles de l’amour-passion pour en arriver à l’intimité faite d’amitié et de compassion. Les deux époux deviennent des personnes de plus en plus autonomes tout en étant capables de dialogue, de négociation et d’un amour qui devient capable de penser à l’autre tout en se respectant soi-même.

Questions pour poursuivre la réflexion:

1. Est-ce que vous vous êtes reconnus dans l’évolution de l’amour au cours des trois étapes: passion, dépression et compassion?

2. Rappelez-vous quelques grandes joies que vous avez actuellement ou que vous avez eus de vivre en couple.

3. Êtes-vous conscients que vous avez passé des moments pénibles dans votre vie de couple? À quels moments?

4. Dites quelles sont vos tactiques préférées pour vouloir “changer l’autre” (blâme, retrait, passivité agressive, infidélité, compétition pour l’amour des enfants, reproches en société, …). Si vous vous êtes reconnu ou si vous avez reconnu une tactique de votre conjoint, parlez- vous en.

5. Avons-nous solutionné ces passages difficiles de notre vie de couple ou si nous les avons “balayés sous le tapis”? Dites-vous quelles solutions marchent bien pour vous.

6. À quelle étape de votre amour semblez-vous être rendus?

 

7. Dites à votre conjoint comment vous aimeriez vivre votre vie de couple dans les années qui viennent

source: Jean Monbourquette O.M.I. www.missa.org

Pour aller plus loin:


 

Florence Peltier

Florence Peltier, Conseil conjugal et familial Praticien expert en psychologie positive Praticien Approche neurocognitive et comportementale Formation en relations humaines

Follow:
  • From Christophe sobia on Mauvaise communication de couple

    J’aime CE page là

    Go to comment
    2020/05/01 at 11:16 pm
  • From Francesco on TIME'S UP !

    Merci beaucoup !

    Go to comment
    2018/03/16 at 9:39 pm
  • From Sandrine Moreau on PETITS EXERCICES POUR PRATIQUER UNE COMMUNICATION NON VIOLENTE

    ces exercices sont très intéressants, aident à réfléchir de façon plutôt ludique

    Go to comment
    2017/09/24 at 8:17 pm
  • From LASALA ALBERT on Ailleurs

    Merci merci pour ce touchant message;
    Je vous comprend et partage votre sentiment .
    Merci pour votre aide qui nous a permis de rebondir positivement et ouvrir des pistes plus joyeuses dans la compréhension et l’envie de faire mieux;
    Je vous souhaite de continuer dans vos pas , à aider des couples comme nous et comme à nous , leur apporter une paix, en suscitant un éveil à l’autre plus tolérant et donc dans plus d’amour.
    MERCIIIII

    Go to comment
    2017/07/10 at 4:03 pm
  • From claire deprey on Bonne année

    Bonjour Madame,
    Vous exprimer votre tristesse, votre culpabilité et votre désarroi face au constat que vous faites après 50 années de mariage, d’avoir le sentiment de ne pas avoir rendu votre mari heureux, malgré tous les efforts que vous avez fait.
    Votre mode de communication ne semble pas convenir, puisque vous dites que cela se termine en dispute.
    Avez-vous songé à aller discuter tous les deux avec une conseillère conjugale ? Celle-ci pourrait vous aider à trouver tous les deux une communication efficace, peut être plus ciblée sur le besoin, la demande de l’un ou de l’autre.
    Parfois on donne à l’autre ce qui nous fait plaisir à nous, sans réaliser que l’autre attend peut être autre chose. Encore faut il qu’il ou elle le dise !
    Je vous encourage sincèrement à aller voir quelqu’un qui pourrait vous aider et vous rendre alors la vie plus heureuse à tous les deux.
    Vous en êtes arrivés à 50 années de vie commune, c’est formidable ! faites alors en sorte de crever quelques abcsés qui feront des autres années à venir des années de bonheur !
    Bien à vous
    Claire Deprey

    Go to comment
    2017/01/11 at 4:13 pm
  • From Maryse Laval on Bonne année

    bonjour ;
    Nous avons eu 50 ans de mariage le 31 décembre .Mon mari n’a pas souhaité féter cet évenement . je suis déçue ,rejetée et honteuse car je me sens coupable, de ne pas l’avoir rendu heureux malgré toutes les concessions que je lui ai faites ! comment faire pour arriver à communiquer: des que j’essaie de m’expliquer en cas de desaccord il le prend mal, et çà tourne en dispute .

    Go to comment
    2017/01/10 at 11:31 pm
  • ...-->
    Pas de commentaires pour le moment
    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.