Quelle place pour nos émotions ?

Quelle place pour nos émotions ?

 « On » les dit trop !

« J’ai pété un cable ! » « J’ai rien vu venir ! », « Je ne sais pas ce qui m’a pris »

Nos émotions peuvent prendre beaucoup de place…trop de place !

La société actuelle laisse beaucoup de place aux émotions.

Le journal télévisé nous incite à éprouver de la peur face aux attentats ou aux agresseurs présumés, de la compassion face aux victimes, de la colère face aux injustices, de la curiosité…et bien d’autres encore…

La publicité nous incite à acheter en provoquant le bien-être, le désir, l’humour…
Beaucoup de gens n’existent que par rapport à leurs émotions et en sont tristement les esclaves.

Nous sommes « émotionnels » nous pouvons nous laisser emporter par elle !

« On » les cache !

« Ce n’est pas bien d’être en colère » »Mais non, tu n’as pas mal ! » Arrête de pleurer ! »

Elles sont honteuses, « on » se laisse envahir, « on » s’en méfie…

« C’est mal vu dans notre société, dans l’éducation reçue, dans le milieu professionnel de dire ses émotions… »

Ou alors, « on » les a dit, mais cela n’a pas fonctionné, cela n’a pas été accepté…pas compris, donc « on » se tait !

Bref, les cartes des émotions sont brouillées !

Et pourtant…La répression des émotions favorise les jeux de pouvoirs, alimente une violence intérieure ou extérieure.

C’est gênant ou paralysant !

Une émotion mal maîtrisée peut faire perdre à l’étudiant ses moyens lors d’un examen…ou faire rougir un amoureux…

Nous disposons de modes d’emploi considérablement détaillés du moindre appareil électroménager….En existerait-il pour les émotions ?

Et si nos émotions étaient une invitation à prendre soin de ce qui est vivant en nous ?

Les émotions sont fonctionnelles, elles servent à nous prévenir d’un changement afin que nous puissions nous adapter à notre environnement et aux évènements. Par exemple,  la peur nous prévient d’un danger. La tristesse nous invite à faire un deuil…

Ces émotions sont de précieuses indications pour nous aider à trouver un équilibre émotionnel et relationnel.

A suivre…

Florence Peltier, conseil conjugal et familial

Florence Peltier

Florence Peltier, Conseil conjugal et familial Praticien expert en psychologie positive Praticien Approche neurocognitive et comportementale Formation en relations humaines

Follow:
  • From Christophe sobia on Mauvaise communication de couple

    J’aime CE page là

    Go to comment
    2020/05/01 at 11:16 pm
  • From Francesco on TIME'S UP !

    Merci beaucoup !

    Go to comment
    2018/03/16 at 9:39 pm
  • From Sandrine Moreau on PETITS EXERCICES POUR PRATIQUER UNE COMMUNICATION NON VIOLENTE

    ces exercices sont très intéressants, aident à réfléchir de façon plutôt ludique

    Go to comment
    2017/09/24 at 8:17 pm
  • From LASALA ALBERT on Ailleurs

    Merci merci pour ce touchant message;
    Je vous comprend et partage votre sentiment .
    Merci pour votre aide qui nous a permis de rebondir positivement et ouvrir des pistes plus joyeuses dans la compréhension et l’envie de faire mieux;
    Je vous souhaite de continuer dans vos pas , à aider des couples comme nous et comme à nous , leur apporter une paix, en suscitant un éveil à l’autre plus tolérant et donc dans plus d’amour.
    MERCIIIII

    Go to comment
    2017/07/10 at 4:03 pm
  • From claire deprey on Bonne année

    Bonjour Madame,
    Vous exprimer votre tristesse, votre culpabilité et votre désarroi face au constat que vous faites après 50 années de mariage, d’avoir le sentiment de ne pas avoir rendu votre mari heureux, malgré tous les efforts que vous avez fait.
    Votre mode de communication ne semble pas convenir, puisque vous dites que cela se termine en dispute.
    Avez-vous songé à aller discuter tous les deux avec une conseillère conjugale ? Celle-ci pourrait vous aider à trouver tous les deux une communication efficace, peut être plus ciblée sur le besoin, la demande de l’un ou de l’autre.
    Parfois on donne à l’autre ce qui nous fait plaisir à nous, sans réaliser que l’autre attend peut être autre chose. Encore faut il qu’il ou elle le dise !
    Je vous encourage sincèrement à aller voir quelqu’un qui pourrait vous aider et vous rendre alors la vie plus heureuse à tous les deux.
    Vous en êtes arrivés à 50 années de vie commune, c’est formidable ! faites alors en sorte de crever quelques abcsés qui feront des autres années à venir des années de bonheur !
    Bien à vous
    Claire Deprey

    Go to comment
    2017/01/11 at 4:13 pm
  • From Maryse Laval on Bonne année

    bonjour ;
    Nous avons eu 50 ans de mariage le 31 décembre .Mon mari n’a pas souhaité féter cet évenement . je suis déçue ,rejetée et honteuse car je me sens coupable, de ne pas l’avoir rendu heureux malgré toutes les concessions que je lui ai faites ! comment faire pour arriver à communiquer: des que j’essaie de m’expliquer en cas de desaccord il le prend mal, et çà tourne en dispute .

    Go to comment
    2017/01/10 at 11:31 pm
  • ...-->
    Pas de commentaires pour le moment

    Vous ne pouvez pas poster de commentaire pour le moment