Original

J’ai grandi à la campagne, au rythme des 4 saisons, et j’y ai pris mes habitudes. Encore aujourd’hui, je ne me sens pas accomplie si je n’ai pas cueilli un bouquet de marguerites sauvages au printemps, pris un bain d’eau douce à la tombée de la nuit en été, ramassé un panier de châtaignes à l’automne et contemplé les arbres sans feuilles en hiver.

Voir les blés et orges sortir de terre, grandir et blondir  me rassure : la nature continue ses cycles naturels, même s’ils sont quelque peu perturbés par l’évolution notamment climatique actuellement.

Avec ce nouveau confinement, de nombreuses personnes me confient leur envie soudaine d’aller dehors le plus loin possible, à pied, en marchant, en courant, à vélo, quel que soit le temps, de respirer à plein poumons l’air frisquet comme si cette nouvelle« restriction » de nos libertés, nous rendait cet extérieur encore plus indispensable ?

Et je m’interroge : quand nous avions la possibilité de le faire plus librement, y sommes-nous allés aussi souvent que nous le pouvions ? Beau paradoxe qui correspond bien là à notre nature humaine !

Comme en écho à cette interrogation, je découvre au travers du docteur Qing Li les vertus du shinrin yoku*, ou « bains de forêt », pratique qui commence à apparaître en France.

Je vous propose cette expérience : voici 2 photos l’une de ville, l’autre de campagne.

Regardez-les et observez en vous comment chacune des deux images vous fait réagir.

Classiquement, celle de la ville vient toucher davantage notre capacité à nous stresser et celle de la nature notre capacité à nous détendre et à nous apaiser

De là à dire que nous avons besoin de nous immerger dans la nature, il n’y a qu’un pas.

Pas que je vous propose de franchir ensemble !

Avec le confinement, nous expérimentons de nouvelles façons de vivre et de travailler. En ce qui me concerne, je reçois par zoom, WhatsApp, Skype, Messenger, Face Time, etc.

Mais je propose aussi de sortir : moi dans mon rayon de 1 km autour de chez moi, mon consultant également dans son rayon de 1 km autour de chez lui, en téléphone pendant 1 heure : 1 heure pour marcher, ce qui libère la créativité de notre cerveau, 1 heure pour respirer, ce qui l’oxygène, renforçant ainsi notre système immunitaire, développant aussi nos sens, diminuant le stress et nous permettant d’imaginer pleins de solutions aux problèmes évoqués…

Prêt.e.s à essayer ?

  • Chez First Editions L’art et la science du bain de forêt. Comment la forêt nous soigne

 

 

Véronique Grimaud

Véronique Grimaud Conseil Conjugal et Familial Soutien à la relation et communication en couple et en famille Entretiens individuels, en couple ou en famille Consultation à Compiègne en présentiel et en visio dans toute la France

Follow:
  • From Christophe sobia on Mauvaise communication de couple

    J’aime CE page là

    Go to comment
    2020/05/01 at 11:16 pm
  • From Francesco on TIME'S UP !

    Merci beaucoup !

    Go to comment
    2018/03/16 at 9:39 pm
  • From Sandrine Moreau on PETITS EXERCICES POUR PRATIQUER UNE COMMUNICATION NON VIOLENTE

    ces exercices sont très intéressants, aident à réfléchir de façon plutôt ludique

    Go to comment
    2017/09/24 at 8:17 pm
  • From LASALA ALBERT on Ailleurs

    Merci merci pour ce touchant message;
    Je vous comprend et partage votre sentiment .
    Merci pour votre aide qui nous a permis de rebondir positivement et ouvrir des pistes plus joyeuses dans la compréhension et l’envie de faire mieux;
    Je vous souhaite de continuer dans vos pas , à aider des couples comme nous et comme à nous , leur apporter une paix, en suscitant un éveil à l’autre plus tolérant et donc dans plus d’amour.
    MERCIIIII

    Go to comment
    2017/07/10 at 4:03 pm
  • From claire deprey on Bonne année

    Bonjour Madame,
    Vous exprimer votre tristesse, votre culpabilité et votre désarroi face au constat que vous faites après 50 années de mariage, d’avoir le sentiment de ne pas avoir rendu votre mari heureux, malgré tous les efforts que vous avez fait.
    Votre mode de communication ne semble pas convenir, puisque vous dites que cela se termine en dispute.
    Avez-vous songé à aller discuter tous les deux avec une conseillère conjugale ? Celle-ci pourrait vous aider à trouver tous les deux une communication efficace, peut être plus ciblée sur le besoin, la demande de l’un ou de l’autre.
    Parfois on donne à l’autre ce qui nous fait plaisir à nous, sans réaliser que l’autre attend peut être autre chose. Encore faut il qu’il ou elle le dise !
    Je vous encourage sincèrement à aller voir quelqu’un qui pourrait vous aider et vous rendre alors la vie plus heureuse à tous les deux.
    Vous en êtes arrivés à 50 années de vie commune, c’est formidable ! faites alors en sorte de crever quelques abcsés qui feront des autres années à venir des années de bonheur !
    Bien à vous
    Claire Deprey

    Go to comment
    2017/01/11 at 4:13 pm
  • From Maryse Laval on Bonne année

    bonjour ;
    Nous avons eu 50 ans de mariage le 31 décembre .Mon mari n’a pas souhaité féter cet évenement . je suis déçue ,rejetée et honteuse car je me sens coupable, de ne pas l’avoir rendu heureux malgré toutes les concessions que je lui ai faites ! comment faire pour arriver à communiquer: des que j’essaie de m’expliquer en cas de desaccord il le prend mal, et çà tourne en dispute .

    Go to comment
    2017/01/10 at 11:31 pm
  • ...-->
    Pas de commentaires pour le moment

    Vous ne pouvez pas poster de commentaire pour le moment