Les étapes du Deuil

Les étapes du Deuil

Le deuil est un moment douloureux où une personne s’adapte suite à une rupture d’un attachement, Le travail de deuil permet de s’attacher à de nouveaux projets.

Selon la psychiatre Elisabeth KUBLER ROSS, il existe différentes étapes quand nous vivons un deuil…

Bien que chaque deuil soit singulier, il existe un certain nombre d’étapes qui sont systématiquement rencontrées au cours du processus du deuil. Elles ne se déroulent pas obligatoirement selon un ordre logique rigoureux, parfois certaines étapes se mêlent ou réapparaissent.

La Perte : c’est un moment de l’annonce, avec des réactions immédiates, elles peuvent être somatique ou relationnelles.

Le Déni : Cette étape est d’autant plus fortement ressentie que l’attachement est rompu de façon soudaine, inattendue (« c’est n’est pas possible, pas moi, pas maintenant »).

La Colère : C’est un moment où on recherche les causes, les coupables du décès, telle chose mangée, tel sport fait juste avant la perte de l’enfant ….

La Peur : On a peur pour soi ou peur pour les autres, peur ponctuelle ou angoisse globale. Le monde apparaît comme une source de dangers insurmontables. (« Qu’est-ce que je vais devenir, comment vais-je faire face »)

La Tristesse : Etape décisive et difficile pour affronter la réalité car on prend conscience que ce qui a été fait a été fait et qu’il n’y a plus rien à faire.

La Remontée : On sort de l’impasse, l’espoir renaît.

L’Acceptation : Dans cette démarche d’acceptation, c’est la personne qui vit le deuil qui passe au premier plan et non plus l’objet du deuil. «  C’est dur mais c’est ainsi et je vais continuer à vivre le mieux possible. »

Le Pardon : Pardon à soi-même, renoncer à l’illusion de la toute puissance, ne plus se laisser envahir par la culpabilité. Ensuite vient le pardon aux auteurs de la perte.

Quête du sens : ou le cadeau caché : « grâce au deuil j’ai pu… » Il s’agit de reconnaître et d’accepter que le deuil a permis de faire des choses non envisageables dans l’ancienne situation.

La Sérénité : (accès au nouvel attachement) : La personne a fait la paix avec ce moment de vie sans excès d’émotion. Elle vit dans l’ici et maintenant et ce qui lui arrive aujourd’hui a plus de retentissement que le passé. Si un nouveau projet se dessine, la personne est capable d’y adhérer.

Ne pas oublier enfin qu’il peut y avoir, suivant les personnes des dates plus ou moins sensibles : la date présumée d’accouchement, la date anniversaire, la fête des mères, des pères, Noël…

Pour aller plus loin:

Florence Peltier

Florence Peltier, Conseil conjugal et familial Praticien expert en psychologie positive Praticien Approche neurocognitive et comportementale Formation en relations humaines

Follow:
Pas de commentaires pour le moment

Sorry, the comment form is closed at this time.