Je suis un alcoolique, j’ai besoin de votre aide

Je suis un alcoolique, j’ai besoin de votre aide

Ne me sermonnez pas, ne me disputez pas. Vous ne seriez pas fâché contre moi si je souffrais de tuberculose ou de diabète. L’alcoolisme est aussi une maladie. Ne me jetez pas ma boisson, ce n’est que gaspillage car je trouverai toujours moyen d’en trouver suffisamment.

Ne me laissez pas provoquer votre colère. Si vous m’attaquez verbalement ou
physiquement, vous ne ferez que confirmer la mauvaise opinion que j’ai de
moi-même. Je me déteste déjà suffisamment.

Ne permettez pas que votre amour pour moi et votre inquiétude à mon sujet
vous portent à faire à ma place ce que je devrais faire moi-même. Si vous assumez mes responsabilités, vous m’empêcherez irrémédiablement de les assumer. Mon sentiment de culpabilité augmentera et, de votre côté vous éprouverez du ressentiment.
N’acceptez pas mes promesses, je promettrais n’importe quoi pour me tirer d’affaire mais la nature de ma maladie m’empêche de les tenir, même si je suis sincère au moment où je les fais.

Ne faîtes pas de vaines menaces. Quand vous avez pris une décision soyez
inébranlables.

Ne croyez pas tout ce que je vous dis, c’est peut-être un mensonge. Nier la
réalité est un symptôme de ma maladie. Du reste je suis porté à ne pas
respecter ceux que je peux duper trop facilement.
Ne me laissez pas vous exploiter ou abuser de votre bonne volonté en aucune
façon. Sans un climat de justice, l’amour ne peut durer longtemps.

N’essayez pas de dissimuler la vérité à mon sujet ou de me soustraire à ma consommation d’alcool.
Ne mentez pas à cause de moi.
Ne payez pas mes comptes, ne vous chargez pas de mes obligations. Ces interventions peuvent retarder ou atténuer la crise qui précisément me pousserait à chercher de l’aide.
Je peux continuer de nier que j’ai un problème d’alcool aussi longtemps que
vous me permettrez d’échapper automatiquement aux conséquences de ma
consommation d’alcool.

Surtout renseignez-vous autant que possible sur la maladie alcoolique et sur
la façon dont vous devez agir avec moi.

L’alcoolique qui vous aime

…..

Extrait d’un document AL-ANON  approuvé par la conférence : « AL-ANON vu sous trois aspects »

ANPAA Site: http://internet.anpaa.asso.fr/

Al-Anon/Alateen : Association d’aide à l’entourage des malades alcooliques

http://al-anon-alateen.fr

Réunion du groupe Al-Anon à Antony

tous les vendredis soir à 20h45
Maison de quartier du Mont-Blanc
2, rue du Mont-Blanc, 92160 Antony
(RER B Les Baconnets)

Contact: Philippe:06 07 18 95 22

Voir aussi:


Florence Peltier

Florence Peltier, Conseil conjugal et familial Praticien expert en psychologie positive Praticien Approche neurocognitive et comportementale Formation en relations humaines

Follow:
  • From Christophe sobia on Mauvaise communication de couple

    J’aime CE page là

    Go to comment
    2020/05/01 at 11:16 pm
  • From Francesco on TIME'S UP !

    Merci beaucoup !

    Go to comment
    2018/03/16 at 9:39 pm
  • From Sandrine Moreau on PETITS EXERCICES POUR PRATIQUER UNE COMMUNICATION NON VIOLENTE

    ces exercices sont très intéressants, aident à réfléchir de façon plutôt ludique

    Go to comment
    2017/09/24 at 8:17 pm
  • From LASALA ALBERT on Ailleurs

    Merci merci pour ce touchant message;
    Je vous comprend et partage votre sentiment .
    Merci pour votre aide qui nous a permis de rebondir positivement et ouvrir des pistes plus joyeuses dans la compréhension et l’envie de faire mieux;
    Je vous souhaite de continuer dans vos pas , à aider des couples comme nous et comme à nous , leur apporter une paix, en suscitant un éveil à l’autre plus tolérant et donc dans plus d’amour.
    MERCIIIII

    Go to comment
    2017/07/10 at 4:03 pm
  • From claire deprey on Bonne année

    Bonjour Madame,
    Vous exprimer votre tristesse, votre culpabilité et votre désarroi face au constat que vous faites après 50 années de mariage, d’avoir le sentiment de ne pas avoir rendu votre mari heureux, malgré tous les efforts que vous avez fait.
    Votre mode de communication ne semble pas convenir, puisque vous dites que cela se termine en dispute.
    Avez-vous songé à aller discuter tous les deux avec une conseillère conjugale ? Celle-ci pourrait vous aider à trouver tous les deux une communication efficace, peut être plus ciblée sur le besoin, la demande de l’un ou de l’autre.
    Parfois on donne à l’autre ce qui nous fait plaisir à nous, sans réaliser que l’autre attend peut être autre chose. Encore faut il qu’il ou elle le dise !
    Je vous encourage sincèrement à aller voir quelqu’un qui pourrait vous aider et vous rendre alors la vie plus heureuse à tous les deux.
    Vous en êtes arrivés à 50 années de vie commune, c’est formidable ! faites alors en sorte de crever quelques abcsés qui feront des autres années à venir des années de bonheur !
    Bien à vous
    Claire Deprey

    Go to comment
    2017/01/11 at 4:13 pm
  • From Maryse Laval on Bonne année

    bonjour ;
    Nous avons eu 50 ans de mariage le 31 décembre .Mon mari n’a pas souhaité féter cet évenement . je suis déçue ,rejetée et honteuse car je me sens coupable, de ne pas l’avoir rendu heureux malgré toutes les concessions que je lui ai faites ! comment faire pour arriver à communiquer: des que j’essaie de m’expliquer en cas de desaccord il le prend mal, et çà tourne en dispute .

    Go to comment
    2017/01/10 at 11:31 pm
  • ...-->
    Pas de commentaires pour le moment
    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.