Réunion Al- Anon

Réunion Al- Anon

Pour les personnes ayant dans leur entourage proche un malade alcoolique.

En tant que conseillère conjugale et familiale, j’ai assisté à une réunion ouverte Al-Anon, association qui soutient la famille et les proches d’un malade alcoolique. L’alcoolisme est une maladie qui atteint une personne mais aussi toute sa famille.

J’ai vu…

J’ai vu des hommes, des femmes, des jeunes et des plus agés, de  toutes conditions sociales mélangées, et surtout toutes conditions sociales effacées devant le drame de l’alcoolisme.

J’ai vu la souffrance présente dans leur vie, souffrance de devoir lutter jour après jour à cause de cette maladie, souffrance confiée au groupe avec tant de pudeur et tant de dignité !

J’ai vu l’angoisse plus ou moins intense devant un avenir incertain et devant le poids de certaines situations. Comment avancer malgré tout ? Comment ne pas se décourager ?

J’ai vu l’indécision devant certaines attitudes à avoir. Comment être ? Comment ne pas se faire manipuler, s’oublier soi-même ? Comment continuer ?

J’ai senti par moments une pointe de découragement, à travers certains mots, certains gestes, bien vite balayée par le désir de vivre, de ne pas se laisser abattre.

Et j’ai vu…


J’ai vu une telle sincérité dans les échanges qui se disent à travers une grande dignité.

J’ai vu une fraternité si chaleureuse, accueillant chacun avec son histoire, là ou il en est, sans jugement.

J’ai vu une amitié tissée vendredi après vendredi, rendez-vous devenu incontournable, pour assumer le quotidien et vivre plus sereinement la vie avec son « malade alcoolique »*

J’ai vu une écoute inconditionnelle qui permet à chacun de se confier, de se ressourcer, de dire ce qui se vit, ce qui est ressenti.

J’ai vu, chose incroyable, une sérénité dans ces échanges, qui permet de garder le cap, et mettre en place une juste distance avec ce qu’ils vivent.

Et puis, il y  a tout ce que je n’ai pas vu, mais que j’ai ressenti, partagé, accompagné de ma présence et qui ne se traduit pas forcément en mots, je voudrais juste dire :

Merci les amis*2

*Par souci de discrétion et d’anonymat, chacun peut appeler son proche : son malade alcoolique.

*2Terme utilisé entre eux, qui marque le soutien du groupe.

Florence Peltier,conseil conjugal et familial – formation relation humaines,

Antony (92)

Réunion du groupe Al-Anon à Antony

tous les vendredis soir à 20h45
Maison de quartier du Mont-Blanc
2, rue du Mont-Blanc, 92160 Antony
(RER B Les Baconnets)

Contact: Philippe:06 07 18 95 22

Voir aussi:

 

Florence Peltier

Florence Peltier, Conseil conjugal et familial Praticien expert en psychologie positive Praticien Approche neurocognitive et comportementale Formation en relations humaines

Follow:
  • From Christophe sobia on Mauvaise communication de couple

    J’aime CE page là

    Go to comment
    2020/05/01 at 11:16 pm
  • From Francesco on TIME'S UP !

    Merci beaucoup !

    Go to comment
    2018/03/16 at 9:39 pm
  • From Sandrine Moreau on PETITS EXERCICES POUR PRATIQUER UNE COMMUNICATION NON VIOLENTE

    ces exercices sont très intéressants, aident à réfléchir de façon plutôt ludique

    Go to comment
    2017/09/24 at 8:17 pm
  • From LASALA ALBERT on Ailleurs

    Merci merci pour ce touchant message;
    Je vous comprend et partage votre sentiment .
    Merci pour votre aide qui nous a permis de rebondir positivement et ouvrir des pistes plus joyeuses dans la compréhension et l’envie de faire mieux;
    Je vous souhaite de continuer dans vos pas , à aider des couples comme nous et comme à nous , leur apporter une paix, en suscitant un éveil à l’autre plus tolérant et donc dans plus d’amour.
    MERCIIIII

    Go to comment
    2017/07/10 at 4:03 pm
  • From claire deprey on Bonne année

    Bonjour Madame,
    Vous exprimer votre tristesse, votre culpabilité et votre désarroi face au constat que vous faites après 50 années de mariage, d’avoir le sentiment de ne pas avoir rendu votre mari heureux, malgré tous les efforts que vous avez fait.
    Votre mode de communication ne semble pas convenir, puisque vous dites que cela se termine en dispute.
    Avez-vous songé à aller discuter tous les deux avec une conseillère conjugale ? Celle-ci pourrait vous aider à trouver tous les deux une communication efficace, peut être plus ciblée sur le besoin, la demande de l’un ou de l’autre.
    Parfois on donne à l’autre ce qui nous fait plaisir à nous, sans réaliser que l’autre attend peut être autre chose. Encore faut il qu’il ou elle le dise !
    Je vous encourage sincèrement à aller voir quelqu’un qui pourrait vous aider et vous rendre alors la vie plus heureuse à tous les deux.
    Vous en êtes arrivés à 50 années de vie commune, c’est formidable ! faites alors en sorte de crever quelques abcsés qui feront des autres années à venir des années de bonheur !
    Bien à vous
    Claire Deprey

    Go to comment
    2017/01/11 at 4:13 pm
  • From Maryse Laval on Bonne année

    bonjour ;
    Nous avons eu 50 ans de mariage le 31 décembre .Mon mari n’a pas souhaité féter cet évenement . je suis déçue ,rejetée et honteuse car je me sens coupable, de ne pas l’avoir rendu heureux malgré toutes les concessions que je lui ai faites ! comment faire pour arriver à communiquer: des que j’essaie de m’expliquer en cas de desaccord il le prend mal, et çà tourne en dispute .

    Go to comment
    2017/01/10 at 11:31 pm
  • ...-->
    Pas de commentaires pour le moment
    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.