« Je m’ennuie avec ma femme »

« Je m’ennuie avec ma femme »

Elle est pourtant jolie, gentille …, mais, et j’ai honte de le dire, sa discussion m’ennuie, sa présence même m’ennuie.

Ces histoires de travail, amicales… même ce qu’elle me raconte au sujet de nos enfants m’ennuie …

Je la regarde et suis remplis de culpabilité. Si elle savait tout ce qui me traverse l’esprit lorsqu’elle me parle ! …

 

Que partageons nous ?

La maison, nos enfants.

Oui mais nous ? Tous les deux ?

Lorsque, très rarement (nous nous noyons dans un flot de sorties !), nous nous retrouvons seuls, jamais il n’est question de nous, d’elle,de moi.

Il est toujours question des autres.

 

Et pourtant elle est attentionnée, c’est une bonne mère, la maison est impeccable, son organisation ne laisse place à aucune faute…

 

Mais elle étouffe immédiatement mes soupirs,  mes exaspérations, mes questionnements, qu’elle recouvre par d’autres sujets lisses, sans odeurs, ni saveurs.

Jamais elle ne se laisse déborder par quoique ce soit !

Pas de cris, pas de crise.

 

J’aimerais qu’on rate, que l’on se trompe, que l’on cherche, j’en suis presque à nous souhaiter du malheur !

 

J’aimerais tant lui partager mes doutes, mes questionnements, mes peurs, mes aspirations, lui parler de moi sans être tout de suite comparé à un tel qui vit ça, un tel qui fait ça … ce n’est alors plus de moi qu’elle parle !

 

J’aimerais nous voir faible, l’un en face de l’autre.
Que nous partagions enfin tous les 2 sur nos faiblesses, nos besoins, que je sente qu’elle a besoin de moi, qu’elle peut compter sur moi.


Où est elle celle que j’ai choisie ? D’ailleurs pourquoi elle ? Ne m’ennuyait elle pas déjà ?

Que partagions nous ? Elle était jolie et gentille…

 

Je la regarde, je l’entends… Après tout, ne s’ennuie t-elle pas, elle aussi avec moi ?

Combien de couples meurent ainsi à petit feu ?

Que cherche à cacher cette épouse derrière ce flot de paroles insipides, derrière cette perfection, cette fuite devant le conflit ? Qu’elle place lui laisse cet époux qui se plaint, qui s’ennuie ? Comment la prend il, lui, cette place ?

Prendre conscience du malaise c’est déjà un premier pas, il faut ensuite avoir le désir de construire à deux un véritable projet de vie commun.

Se retrouver, Se trouver, se rejoindre, « ressusciter » le sentiment amoureux, chercher comment l’un et l’autre  peuvent avancer, grandir ensemble.

Tout d’abord : vouloir aimer l’autre.

Expliquer à l’autre son désarroi, son problème, son souhait, son espoir.

Se rassurer mutuellement : je peux entendre ta souffrance, ce qui te blesse.

Prendre du temps à deux. Commencer par des petites choses : un après – midi de courses, une soirée, un weekend etc.…

La vie de couple, les habitudes, doivent prendre du sens, les discussions plus centrées sur les envies, les désirs et pensées, les « rites conjugaux » peut être moins fréquents et plus vivants !! …

L’ennui sera alors rempli de tendresse,  la bienveillance fera place à l’exaspération, l’amour des premiers jours reprendra son droit,  car « cette femme, jolie, gentille » est ma compagne, celle qui partage ma vie, qui n’a plus peur d’être ce qu’elle est et moi ce que je suis !

Claire Deprey, conseil conjugal  à Strasbourg

Pour aller plus loin:

claire deprey

Claire Deprey. Conseillère conjugale et familiale, installée à Toulouse. Formée au Cler Amour et Famille - Affiliée à l'ANCCEF- Sensibilisée à l'approche de l'imago thérapie Exerce en cabinet privé : couples en difficultés, personnes seules, familles. Entretiens telephoniques - Skype Obtention d'un DU sur les difficultés psychopathologiques et éducatives des adolescents : Relation d'aide auprès d'adolescents et de leur famille. Animatrice de groupe d'analyse de pratique professionnelle auprès de professeurs de lycée. Conférencière l'autorité, l'éducation affective relationnelle et sexuelle, les émotion, la confiance etc...

Follow:
Pas de commentaires pour le moment

Vous ne pouvez pas poster de commentaire pour le moment