« Plus vite que la musique »!

« Plus vite que la musique »! Encore enfant ou  déjà ado?

En cette période de vœux, je suis toujours contente de recevoir des cartes, de nos amis, famille, nous donnant des nouvelles . Je reste cependant souvent étonnée de lire certains contenus :

« Paul, depuis son entrée en CM2 nous tanne pour avoir un portable, il entre en plein dans l’adolescence » ou alors : « Clara, en 5ème cette année,  nous rend chèvre avec ses exigences d’ado », “Notre petite préado de 6ème nous fait bien sentir qu’elle se débrouille très bien sans nous ! »

On devine derrière ces plaintes, une certaine fierté devant la précocité de ses enfants !!

Combien de parents d’enfants entre 8 et 12 ans, considèrent leurs enfants entrés dans l‘adolescence ; ils parleront aussi de préadolescence. Mais ce simple terme implique déjà un comportement particulier, qui propulse dans l’adolescence.

Le regard parental change alors, on se dit qu’il faut en effet , aller vers plus de compréhension pour ces enfants qui vont vivre les émois de l’adolescence si bien décrits dans les magasines !!…Que ça y est, nous rentrons dans une période qui va obligatoirement être conflictuelle, que certaines attitudes, exigences de nos enfants sont normales puisqu’ils sont « ados » ! A nous d’être patients devant leurs crises,  lâchons prise !…

Attention, ces jeunes de 8 à 12 ans sont encore des ENFANTS, c’est vrai, de « grand enfants », mais ils ont encore besoin de nos règles, de limites, d’encadrements.

Ils sont à un stade de leur vie ou  tout est plutôt calme (période de latence) dans leur esprit.

Ils ne sont pas encore écartelés entre le sortir de l’enfance et l’entrée dans l’adolescence qui peut être source de mal être, de  « mal aise ».

Cela n’empêche pas qu’ils aient des questionnements, qu’il y est des conflits, qu’ils aient envie de s’identifier à plus grand qu’eux (chanteurs, acteurs etc…)
Mais c’est l’âge où l’on vit encore en confiance avec ses parents, où ce qui est posé par ces derniers est rassurant, les construits ; Ou ils prennent encore plaisir à être avec leurs parents, même s’ils s’en défendent … ça fait grand !

Ne nous laissons pas, nous parents, influencer par le marketing, qui a su comprendre qu’une nouvelle cible commerciale était là, prête à succomber, puisque des parents considèrent trop tôt peut être que leurs enfants leur échappent.

Profitons de cette période où nous pouvons encore transmettre sereinement nos valeurs, nos expériences. Juger de ce qui est bon pour notre enfant ou pas.

Nous les aidons ainsi à préparer cette entrée dans l’adolescence.

Ne brûlons pas les étapes de l’enfance, nous avons, parents et enfants, tout à y gagner !

Claire Deprey, conseil conjugal  à Strasbourg

Pour aller plus loin:

claire deprey

Claire Deprey. Conseillère conjugale et familiale, installée à Toulouse. Formée au Cler Amour et Famille - Affiliée à l'ANCCEF- Sensibilisée à l'approche de l'imago thérapie Exerce en cabinet privé : couples en difficultés, personnes seules, familles. Entretiens telephoniques - Skype Obtention d'un DU sur les difficultés psychopathologiques et éducatives des adolescents : Relation d'aide auprès d'adolescents et de leur famille. Animatrice de groupe d'analyse de pratique professionnelle auprès de professeurs de lycée. Conférencière l'autorité, l'éducation affective relationnelle et sexuelle, les émotion, la confiance etc...

Follow:
1 Comment
  • OLAGNE

    Merci pour ces bons conseils et ce rappel fondamental. C’est précieux de pouvoir lire ailleurs et de la part de professionnels ce que l’on ressent chez soi sans pouvoir l’exprimer clairement !
    Vivement les autres articles !!

    7 février 2011 à 14 h 08 min