Acteur dans ma vie de couple

En tant que conseillère conjugale et familiale, je reçois et je travaille avec des couples qui vivent des difficultés qui les amènent à repenser leur relation de couple.

Ces couples viennent me voir, car ils ne peuvent et ne veulent plus vivre ainsi, ils viennent chercher à comprendre pourquoi et comment ils en sont arrivés là. Ils décident de réagir.

C’est le couple qui décide de se sauver, ou pas !

Alors comment devenir acteur de sa vie de couple ? Que faut-il mettre en place ?

Il existe chez l’être humain 4 dimensions indispensables qui lui permettent de se sentir aimé et aussi de pouvoir aimer.
Lorsqu’elles sont malmenées, ses 4 dimensions  entrainent bien souvent l’éclatement du couple :

  • La dimension relationnelle affective et sexuelle
  • La dimension du compagnonnage
  • La dimension de la connaissance de soi, de l’autre
  • La dimension du sens

La dimension relationnelle affective :
En premier lieu, l’homme dans une relation amoureuse, mise souvent essentiellement sur sa relation affective intime sexuelle.

Tous les couples que je reçois se sont mariés, pacsés ou mis en concubinage, bien sûr parce qu’ils s’aimaient.

Le réservoir affectif est comblé par l’hormone d’amour : l’ocytocine !

Cependant ils oublient trop souvent que ce réservoir, il faut le remplir régulièrement, qu’on s’engage dans une vie de couple parce qu’on décide de s’aimer, on décide de remplir ce réservoir régulièrement.

Derrière cette décision il y a tout un travail qui se réalise tout au long de la vie de couple : rester attentifs l’un à l’autre, soigner ce lien d’amour, qui est fait de « fragilité aimée » (Véronique Margron). Même si bien sûr, c’est très compliqué lorsqu’on est pris par les difficultés de la vie, de prendre soin l’un de l’autre.

Beaucoup ne savent pas comment prendre soin de leur couple. Comment remplir le réservoir affectif de leur conjoint. Sachant que c’est un éternel questionnement et un éternel réajustement. Une vie de couple est toujours en mouvement …

La 2e dimension est au début de la relation peu prise en compte, c’est la dimension de la connaissance de soi, de l’autre :

Cette dimension a une importance capitale : comprendre l’impact que notre histoire personnelle a sur notre couple, c’est la comprendre chez notre conjoint mais chez nous aussi.

C’est l’exemple du couple que nous avons eu sous nos yeux dans notre enfance ainsi que le schéma parental.

La qualité de l’amour que nous avons vu vivre entre nos parents, la façon dont nous avons été aimés, a un impact considérable sur notre propre vie amoureuse. (Sachant que dans ce domaine il n’y a pas et heureusement de perfection !)

Nous nous aventurons dans la vie de couple avec un sac à dos chargé de 90% de notre vie familiale propre, avec les 10% restant, nous allons créer notre propre vie familiale, notre propre relation de couple.

Prendre conscience de ce qui nous a rendus heureux ou blessés est capital pour pouvoir comprendre ce que nous voulons, ce qui nous blesse, ce qui nous anime !

Il faut pouvoir admettre que certaines données pour aimer ne nous ont pas été transmises.

Une fois compris, on peut apprendre, grâce à l’autre !

Vient ensuite : la dimension du compagnonnage :

Je suis frappée de voir que beaucoup de couples arrivent à créer des relations amicales, professionnelles tout en vivant chez eux une grande solitude.

Paradoxalement, bien qu’ils soient très entourés, ils se sentent très seuls à cause de peu d’échanges en couple.Pourquoi tan de femmes “racontent” à leurs amies et pas à leur mari ?

Certains couples sont vraiment seuls ! Peu d’amis, pas de famille, un foyer peu ouvert sur l’extérieur, pour maintes et maintes raisons : trop de travail, les enfants dont il faut s’occuper, le manque d’envie tout simplement…car cela demande un effort, un investissement, ou ce n’est pas dans leur culture.

L’invité principal c’est internet ! : Chacun sur son canapé avec un programme différent !

La parole insidieusement disparaît … Chacun affronte ses difficultés dans la solitude, il n’y a plus de partage, de complicité, de communication. Or il est tellement important d’apprendre à parler. Parler pour se comprendre et se faire comprendre, pour faire connaissance avec l’autre mais aussi avec soi-même. Parler pour donner des mots à ses sentiments, ses émotions, ses craintes, ses questions.

Les compagnons de route du début se séparent, chacun sa route. Mais lorsque la solitude pèse trop à l’intérieur du couple : ou le monde extérieur prend des couleurs plus attrayantes… ! Ou alors on s’enferme dans une tristesse qui entraine de la colère, de la frustration, de l’agressivité.

La quatrième dimension, celle du sens est souvent mise de côté, et interrogée trop tard.

C’est le sens donné à notre vie DANS le couple et à notre vie DE couple : comment voulons-nous le faire vivre ce couple ? Y ai-je bien pris ma place, trop, pas assez ? Quel sens je donne aux évènements heureux, malheureux qui touchent ma famille ? Est-ce que je me laisse entrainer dans cette relation en la subissant ? Ou bien, est-ce que je donne du sens ?

Souvent j’interroge le couple sur son choix : pourquoi lui, pourquoi elle ? Qu’est-ce que cette personne vous apporte ?
Est-ce qu’elle vous fait grandir ? Apprenez-vous à mieux vous connaître vous-même, à davantage vous faire confiance vous-même, mais aussi tous les 2 ?

Je n’attends pas de réponses extrêmement philosophiques, cela peut être très simple, et je constate que toute personne qui vient me voir a besoin, à un moment ou à un autre, de donner du sens à ce qui est vécu. De s’interroger.
La constatation qu’il n’y a pas de sens est ce qui déclenche bien souvent la rupture.autorisation de s'aimer

Je terminerai en faisant le constat suivant : trop de couples sont restés bloqués à la première dimension. Peu s’interrogent sur la relation qu’ils mettent en place, par peur souvent, par méconnaissance aussi : comment aimer ?

Je constate que certaines familles recomposées vivent et témoignent d’un amour authentique et vivant, parce que bien souvent il y a eu, suite à une séparation, un travail de compréhension de ce qu’est l’amour dans le couple.

Soyons acteurs dans nos vies amoureuses, il est bien dommage d’être obligé de  traverser l’épreuve du divorce, de la séparation pour réfléchir au sens que nous voulons donner à notre vie de couple, pour réfléchir à la façon dont nous voulons faire couple !

Claire Deprey : Conseil Conjugal et Familial – Toulouse – 06 62 50 74 32

 

 

 

 

claire deprey

Claire Deprey. Conseillère conjugale et familiale, installée à Toulouse. Formée au Cler Amour et Famille - Affiliée à l'ANCCEF- Sensibilisée à l'approche de l'imago thérapie Exerce en cabinet privé : couples en difficultés, personnes seules, familles. Entretiens telephoniques - Skype Obtention d'un DU sur les difficultés psychopathologiques et éducatives des adolescents : Relation d'aide auprès d'adolescents et de leur famille. Animatrice de groupe d'analyse de pratique professionnelle auprès de professeurs de lycée. Conférencière l'autorité, l'éducation affective relationnelle et sexuelle, les émotion, la confiance etc...

Follow:
  • From Christophe sobia on Mauvaise communication de couple

    J’aime CE page là

    Go to comment
    2020/05/01 at 11:16 pm
  • From Francesco on TIME'S UP !

    Merci beaucoup !

    Go to comment
    2018/03/16 at 9:39 pm
  • From Sandrine Moreau on PETITS EXERCICES POUR PRATIQUER UNE COMMUNICATION NON VIOLENTE

    ces exercices sont très intéressants, aident à réfléchir de façon plutôt ludique

    Go to comment
    2017/09/24 at 8:17 pm
  • From LASALA ALBERT on Ailleurs

    Merci merci pour ce touchant message;
    Je vous comprend et partage votre sentiment .
    Merci pour votre aide qui nous a permis de rebondir positivement et ouvrir des pistes plus joyeuses dans la compréhension et l’envie de faire mieux;
    Je vous souhaite de continuer dans vos pas , à aider des couples comme nous et comme à nous , leur apporter une paix, en suscitant un éveil à l’autre plus tolérant et donc dans plus d’amour.
    MERCIIIII

    Go to comment
    2017/07/10 at 4:03 pm
  • From claire deprey on Bonne année

    Bonjour Madame,
    Vous exprimer votre tristesse, votre culpabilité et votre désarroi face au constat que vous faites après 50 années de mariage, d’avoir le sentiment de ne pas avoir rendu votre mari heureux, malgré tous les efforts que vous avez fait.
    Votre mode de communication ne semble pas convenir, puisque vous dites que cela se termine en dispute.
    Avez-vous songé à aller discuter tous les deux avec une conseillère conjugale ? Celle-ci pourrait vous aider à trouver tous les deux une communication efficace, peut être plus ciblée sur le besoin, la demande de l’un ou de l’autre.
    Parfois on donne à l’autre ce qui nous fait plaisir à nous, sans réaliser que l’autre attend peut être autre chose. Encore faut il qu’il ou elle le dise !
    Je vous encourage sincèrement à aller voir quelqu’un qui pourrait vous aider et vous rendre alors la vie plus heureuse à tous les deux.
    Vous en êtes arrivés à 50 années de vie commune, c’est formidable ! faites alors en sorte de crever quelques abcsés qui feront des autres années à venir des années de bonheur !
    Bien à vous
    Claire Deprey

    Go to comment
    2017/01/11 at 4:13 pm
  • From Maryse Laval on Bonne année

    bonjour ;
    Nous avons eu 50 ans de mariage le 31 décembre .Mon mari n’a pas souhaité féter cet évenement . je suis déçue ,rejetée et honteuse car je me sens coupable, de ne pas l’avoir rendu heureux malgré toutes les concessions que je lui ai faites ! comment faire pour arriver à communiquer: des que j’essaie de m’expliquer en cas de desaccord il le prend mal, et çà tourne en dispute .

    Go to comment
    2017/01/10 at 11:31 pm
  • ...-->
    Pas de commentaires pour le moment
    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.