Solitude: amie ou ennemie?

Solitude: amie ou ennemie?

Cette année a été consacré grande cause nationale de lutte contre la solitude : Pas de solitude dans une France fraternelle.

La solitude est l’une des grandes détresses de notre société. Contrairement à ce que tout le monde pense, elle  ne concerne pas uniquement les personnes âgées. Elle touche toutes les couches de la société, tous les âges, homme comme femme, à la campagne comme à la ville et prend des visages très diversifiées : c’est  le (la) jeune adulte éloigné(e) des siens (ou pire, en rupture familiale) qui s’en sort difficilement  matériellement. C’est la mère de famille, qui se retrouve du jour au lendemain seule avec ses enfants, abandonnée de son conjoint. C’est le salarié, harcelé  par ses collègues, par la menace du chômage, ou par une charge de travail de plus en plus lourde et qui n’arrive plus à gérer. C’est la personne confrontée à un événement traumatisant : maladie, souffrance, deuil qu’il n’arrive pas à faire face. C’est l’enfant qui se retrouve seul après l’école pour faire ses devoirs.

La solitude fait mal et détruit quand elle est vécue dans l’isolement, quand elle est synonyme de non-communication, de non-épanouissement, de non-activité. Cette solitude subie est source de souffrance et enferme.

Quels moyens pour lutter contre la solitude ?

–          Mettez des mots sur votre solitude : qu’est ce qui vous pèse dans cette solitude ? Qu’est ce qui vous manque ? Qu’aimeriez-vous faire, qu’aimeriez vous vivre ? Qui aimeriez vous rencontrer ?

–          Evaluer ce qui est de votre ressort pour changer la situation et ce que vous ne pouvez pas modifier :

o   Ce que vous ne pouvez pas changer : vous avez à faire le deuil de ce qui vous manque et fait souffrir, vous avez à vous faire une raison : vous ne l’avez pas aujourd’hui et vous ne l’aurez peut être jamais. Vous avez à cheminer pour accueillir la vie, votre vie, telle qu’elle est aujourd’hui. Quels  cotés positifs de votre vie pourriez vous découvrir  aujourd’hui ?

o   Ce que vous pouvez changer : après avoir fait la part des choses entre ce que vous pouvez changer et ce que vous ne pouvez pas changer,  que pourriez-vous faire pour que cette solitude soit moins difficile à vivre ? Quels actes pouvez-vous poser  pour diminuer cette solitude ? Aller au cinéma, faire du sport, sortir, téléphoner à des connaissances, etc…

Faites un planning de petites actions quotidiennes que vous vous programmez.

–          Apprivoisez la solitude : cette solitude vous pèse aujourd’hui, mais elle peut avoir des cotés positifs : pouvoir prendre le temps de vivre, de cultiver sa richesse intérieure : Nous avons besoin de solitude pour s’approprier un à un les événements de notre vie et pour les intérioriser. Et il est tout à fait  normal de s’ennuyer de temps à autre.

Apprivoisez votre solitude et transformez là en  une occasion de  vous retrouver face à  vous – même en vous  donnant rendez- vous avec vous même.

–          Réagissez de manière positive : Une personne triste ne s’attirera pas beaucoup d’amis : positivez, voyez la vie du bon coté en ayant de la gratitude pour ce que vous posséder (de l’eau dans votre salle de bain, un toit sur la tête, un repas dans votre frigo !…) Et non en vous désolant de ce que vous n’avez pas (encore !).

Supprimez tout ce qui vous enferme dans la tristesse et changez par de la musique joyeuse, des lectures dynamisantes, des programmes radio ou télé divertissantes.

Florence Peltier, conseil conjugal Antony (92)

Pour aller plus loin:

Florence Peltier

Florence Peltier, Conseil conjugal et familial Praticien expert en psychologie positive Praticien Approche neurocognitive et comportementale Formation en relations humaines

Follow:
  • From Christophe sobia on Mauvaise communication de couple

    J’aime CE page là

    Go to comment
    2020/05/01 at 11:16 pm
  • From Francesco on TIME'S UP !

    Merci beaucoup !

    Go to comment
    2018/03/16 at 9:39 pm
  • From Sandrine Moreau on PETITS EXERCICES POUR PRATIQUER UNE COMMUNICATION NON VIOLENTE

    ces exercices sont très intéressants, aident à réfléchir de façon plutôt ludique

    Go to comment
    2017/09/24 at 8:17 pm
  • From LASALA ALBERT on Ailleurs

    Merci merci pour ce touchant message;
    Je vous comprend et partage votre sentiment .
    Merci pour votre aide qui nous a permis de rebondir positivement et ouvrir des pistes plus joyeuses dans la compréhension et l’envie de faire mieux;
    Je vous souhaite de continuer dans vos pas , à aider des couples comme nous et comme à nous , leur apporter une paix, en suscitant un éveil à l’autre plus tolérant et donc dans plus d’amour.
    MERCIIIII

    Go to comment
    2017/07/10 at 4:03 pm
  • From claire deprey on Bonne année

    Bonjour Madame,
    Vous exprimer votre tristesse, votre culpabilité et votre désarroi face au constat que vous faites après 50 années de mariage, d’avoir le sentiment de ne pas avoir rendu votre mari heureux, malgré tous les efforts que vous avez fait.
    Votre mode de communication ne semble pas convenir, puisque vous dites que cela se termine en dispute.
    Avez-vous songé à aller discuter tous les deux avec une conseillère conjugale ? Celle-ci pourrait vous aider à trouver tous les deux une communication efficace, peut être plus ciblée sur le besoin, la demande de l’un ou de l’autre.
    Parfois on donne à l’autre ce qui nous fait plaisir à nous, sans réaliser que l’autre attend peut être autre chose. Encore faut il qu’il ou elle le dise !
    Je vous encourage sincèrement à aller voir quelqu’un qui pourrait vous aider et vous rendre alors la vie plus heureuse à tous les deux.
    Vous en êtes arrivés à 50 années de vie commune, c’est formidable ! faites alors en sorte de crever quelques abcsés qui feront des autres années à venir des années de bonheur !
    Bien à vous
    Claire Deprey

    Go to comment
    2017/01/11 at 4:13 pm
  • From Maryse Laval on Bonne année

    bonjour ;
    Nous avons eu 50 ans de mariage le 31 décembre .Mon mari n’a pas souhaité féter cet évenement . je suis déçue ,rejetée et honteuse car je me sens coupable, de ne pas l’avoir rendu heureux malgré toutes les concessions que je lui ai faites ! comment faire pour arriver à communiquer: des que j’essaie de m’expliquer en cas de desaccord il le prend mal, et çà tourne en dispute .

    Go to comment
    2017/01/10 at 11:31 pm
  • ...-->
    Pas de commentaires pour le moment
    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.