PETITS EXERCICES POUR PRATIQUER UNE COMMUNICATION NON VIOLENTE

PETITS EXERCICES POUR PRATIQUER UNE COMMUNICATION NON VIOLENTE

1er exercice :           Observer cette photo  => Décrivez là et notez ce que vous voyez :

 

Avez-vous juste décris ce que vous voyez ou avez vous évalué ou interprété cette photo ?

Cocher la « bonne » réponse !*

 

  •             « Homme paraissant en colère, avec une chemise bleue »
  •             « Homme dégouté en chemise bleue »
  •             « Homme brun en chemise bleue très énervé »
  •             «  Homme cheveux brun portant une chemise bleue »

Attention ! Certains mots entrainent l’évaluation dans une observation :

– Emploi de verbes à connotation évaluative : semble, paraît…

– Emploi d’adverbes : souvent, sans raison, très…

– Emploi de mots exprimant l’aptitude ou l’inaptitude à agir : bon, mauvais..

 

Ce premier exercice vous permet de réaliser combien il est difficile d’observer sans évaluer la situation, sans interpréter !

* «  Homme cheveux brun portant une chemise bleue

 

2ème exercice :      Essayer maintenant d’analyser le sentiment qui vous habite juste à l’instant !

Écrivez le :

(Amusé, abattu, apeuré, agacé, abandonné, enjoué, cafardeux, déconcerté, ouvert, rejeté, reconnaissant…)

« Nos sentiments proviennent de la façon dont nous choisissons de recevoir les actes et les paroles des autres » (M. Rosenberg)

3ème exercice :      Exprimer votre besoin une fois que vous avez pu identifier votre sentiment.

 

Si vous êtes arrivés à trouver le sentiment qui vous habite essayer alors d’exprimer le besoin qui en découle :

Je me sens………………………….parce que j’ai besoin…………………..

Je me sens…………………………parce que j’aimerais……………………

4ème exercice :      Faire ensuite votre demande :

Formuler alors une demande concrète, qui permettra à l’autre d’entendre, de

comprendre et peut être de répondre à votre besoin !

La communication non violente est un outil qui nous aide à nous relier à ce qu’il y a

de vivant en nous, à travers les sentiments et les besoins, entrainant alors un regard

et une attitude bienveillante envers nous même et envers les autres.

Cette méthode de communication me permet à partir d’une situation observée,

d’éprouver un sentiment, qui entraine un besoin et me fais formuler une demande :

« Dire ce que j’observe, ressens et désire et ce que je demande pour mon

mieux être. Entendre ce que tu observes, ressens et désires et ce que tu

demandes pour ton mieux être » M. Rosenberg

Claire Deprey – Conseil Conjugal et Familial – Strasbourg – 06 62 50 74 32

 

 

 

Une réflexion au sujet de « PETITS EXERCICES POUR PRATIQUER UNE COMMUNICATION NON VIOLENTE »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *