PETITS EXERCICES POUR PRATIQUER UNE COMMUNICATION NON VIOLENTE

PETITS EXERCICES POUR PRATIQUER UNE COMMUNICATION NON VIOLENTE

1er exercice :           Observer cette photo  => Décrivez là et notez ce que vous voyez :

 

Avez-vous juste décris ce que vous voyez ou avez vous évalué ou interprété cette photo ?

Cocher la « bonne » réponse !*

 

  •             « Homme paraissant en colère, avec une chemise bleue »

« Ohé y a quelqu’un …? »

« Ohé y a quelqu’un …? »

C’est le cri désespéré et désespérant que viennent crier beaucoup d’élèves au point écoute que j’anime dans un lycée Strasbourgeois.

C’est l’appel déguisé ou avoué que viennent crier les couples que je reçois.

C’est  la question posée anonymement ou pas, lors de

13 novembre : Journée de la Gentillesse

 13 novembre : Journée de la Gentillesse

Sommes-nous si méchants pour être obligé d’instaurer une journée de la gentillesse ? Avons-nous à ce point oublié d’être bienveillants ?

A voir tous les sites d’aide, de soutien, de don qui apparaissent sur Internet, on peut se poser la question de ce paradoxe de créer une journée de la gentillesse !

Car l’être humain est fondamentalement bon, il a une capacité à l’empathie, prouvé par d’éminents biologistes et chercheurs.
Très tôt, chez l’enfant, ils ont constaté la présence d’une gentillesse innée.

Il arrive que le regard posé sur la gentillesse soit un regard ironique, moqueur : être gentil c’est être faible, c’est être bête.