TIME’S UP !

     société   Comment aborder ce sujet avec le plus de délicatesse possible !

Sans blesser, sans culpabiliser, sans avoir l’air de donner de leçons.

Interrogeons-nous ensemble : « Dans quelle société incohérente vivons-nous ? »

Une société qui nous propose de tout donner à nos enfants, qui nous abreuve d’articles, de conseils éducatifs, qui « markete » nos enfants de la conception à leur majorité, etc. et en même temps qui nous inflige de répondre à notre « devoir professionnel » niant notre état de mère.

Qui nous soumet à un rythme professionnel chronophage, qui nous empêche de donner à nos enfants ce dont ils ont (et nous aussi !) particulièrement besoin pour bien se développer : du temps !               

Une société qui au nom de la parité, nous enjoint à nous engager professionnellement, mais qui concrètement ne met rien en place pour que nous puissions travailler sans culpabiliser et inversement !

 Qui n’a pas pali devant un thermomètre qui monte, non pas pour notre enfant (!), mais en pensant à l’annonce de notre absence au bureau ?

Qui n’a pas pâli en pensant à « notre petit » qui va être déposé sur le trottoir puisque la crèche ferme à 18 h et que nous sommes toujours en réunion à 17 h 45 ?  

On s’étonne alors que les femmes soient deux fois plus touchées par le burn-out que les hommes ? « Parmi les 10 % de Français frôlant le burn-out, les femmes seraient les premières à se consumer de l’intérieur. » (Février 2014, étude Technologia)

J’amène ce matin ma petite fille à la Bibliothèque pour écouter des contes.
Je me joins au cercle déjà installé. Tous les petits sont assis sur un tapis prêt à écouter.

En regardant les adultes qui les accompagnent, je ne peux que m’interroger. Nous sommes deux grands-mères, deux mères avec leurs enfants et les huit autres personnes sont toutes des « nounous ».

Je regarde ces enfants dont les mamans sont absentes et oui je le dis, je ne peux m’empêcher d’avoir un pincement au cœur de voir ces petits, vivre ces moments d’émotions : surprise, joie, peur… sous le regard neutre de leur nounou.

Beaucoup parlent entre elles, regardent leur téléphone, secouent un enfant parce qu’il bouge trop, ou l’ignore…

Je remarque par contre les deux mères tout à leur enfant : scrutant leurs réactions à telle ou telle histoire, leurs participations aux chansons, je vois leur fierté devant les paroles sues, la tendresse de leur regard.

La mère et l’enfant sont en interaction, ils vivent un moment de complicité, d’échange… Cela laisse au fond du cœur des souvenirs, pour les deux…

Je m’arrêterai là car je subis le feu de critiques légitimes : « Merci de nous faire culpabiliser, j’ai besoin de travailler, je n’ai pas fait 7 ans d’études pour aller chanter meunier tu dors… »

Ma lapidation n’est pas loin !

 J’entends et comprends bien !

Je repose ma question : « quelle est cette société complètement incohérente ? »

 C’est celle dans laquelle nous choisissons de vivre ! Nous sommes les individus qui la formons…

Or nous avons le pouvoir de faire bouger les choses si nous le désirons vraiment, même à notre petite échelle !

Alors en ces temps où les féministes de tout bord se manifestent, faisons entendre nos voies dans ce monde professionnel qui a tendance à oublier que nous sommes aussi des mères :

Définissons bien nos priorités, apprenons à poser des choix, osons dire non.

 Time’s up ! C’est aussi cela être femme :

Faire respecter notre statut de mère !                            

Claire Deprey – Conseil Conjugal et familial – Toulouse – www.claire-deprey.com                06 62 50 74 32

claire deprey

Claire Deprey. Conseillère conjugale et familiale, installée à Toulouse. Formée au Cler Amour et Famille - Affiliée à l'ANCCEF- Sensibilisée à l'approche de l'imago thérapie Exerce en cabinet privé : couples en difficultés, personnes seules, familles. Entretiens telephoniques - Skype Obtention d'un DU sur les difficultés psychopathologiques et éducatives des adolescents : Relation d'aide auprès d'adolescents et de leur famille. Animatrice de groupe d'analyse de pratique professionnelle auprès de professeurs de lycée. Conférencière l'autorité, l'éducation affective relationnelle et sexuelle, les émotion, la confiance etc...

Follow:
  • From Christophe sobia on Mauvaise communication de couple

    J’aime CE page là

    Go to comment
    2020/05/01 at 11:16 pm
  • From Francesco on TIME'S UP !

    Merci beaucoup !

    Go to comment
    2018/03/16 at 9:39 pm
  • From Sandrine Moreau on PETITS EXERCICES POUR PRATIQUER UNE COMMUNICATION NON VIOLENTE

    ces exercices sont très intéressants, aident à réfléchir de façon plutôt ludique

    Go to comment
    2017/09/24 at 8:17 pm
  • From LASALA ALBERT on Ailleurs

    Merci merci pour ce touchant message;
    Je vous comprend et partage votre sentiment .
    Merci pour votre aide qui nous a permis de rebondir positivement et ouvrir des pistes plus joyeuses dans la compréhension et l’envie de faire mieux;
    Je vous souhaite de continuer dans vos pas , à aider des couples comme nous et comme à nous , leur apporter une paix, en suscitant un éveil à l’autre plus tolérant et donc dans plus d’amour.
    MERCIIIII

    Go to comment
    2017/07/10 at 4:03 pm
  • From claire deprey on Bonne année

    Bonjour Madame,
    Vous exprimer votre tristesse, votre culpabilité et votre désarroi face au constat que vous faites après 50 années de mariage, d’avoir le sentiment de ne pas avoir rendu votre mari heureux, malgré tous les efforts que vous avez fait.
    Votre mode de communication ne semble pas convenir, puisque vous dites que cela se termine en dispute.
    Avez-vous songé à aller discuter tous les deux avec une conseillère conjugale ? Celle-ci pourrait vous aider à trouver tous les deux une communication efficace, peut être plus ciblée sur le besoin, la demande de l’un ou de l’autre.
    Parfois on donne à l’autre ce qui nous fait plaisir à nous, sans réaliser que l’autre attend peut être autre chose. Encore faut il qu’il ou elle le dise !
    Je vous encourage sincèrement à aller voir quelqu’un qui pourrait vous aider et vous rendre alors la vie plus heureuse à tous les deux.
    Vous en êtes arrivés à 50 années de vie commune, c’est formidable ! faites alors en sorte de crever quelques abcsés qui feront des autres années à venir des années de bonheur !
    Bien à vous
    Claire Deprey

    Go to comment
    2017/01/11 at 4:13 pm
  • From Maryse Laval on Bonne année

    bonjour ;
    Nous avons eu 50 ans de mariage le 31 décembre .Mon mari n’a pas souhaité féter cet évenement . je suis déçue ,rejetée et honteuse car je me sens coupable, de ne pas l’avoir rendu heureux malgré toutes les concessions que je lui ai faites ! comment faire pour arriver à communiquer: des que j’essaie de m’expliquer en cas de desaccord il le prend mal, et çà tourne en dispute .

    Go to comment
    2017/01/10 at 11:31 pm
  • ...-->
    1 Comment
    • Francesco

      Merci beaucoup !

      16 mars 2018 à 21 h 39 min
    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.