Le syndrome : “Chèvre de Monsieur Seguin”

relation extra conjugaleL’herbe semble toujours être plus verte ailleurs…

C’est ce que ressentent beaucoup de couples qui viennent en consultation.

Et ce dans tous les domaines : amoureux, matériel, physique, sexuel, éducatif, professionnel, etc. Il y a toujours mieux chez le voisin, la copine, le beau-frère.

En période de difficulté, de crise dans le couple, cet ailleurs qui semble tellement plus agréable à vivre prend des allures de cap que l’on ne pourra atteindre que si l’on coupe les digues, que si l’on rompt les amarres.

Alors oui, rompons, coupons, mais pour aller où ? Pour faire quoi ? Vers qui ?

 Croyons-nous sincèrement qu’en changeant de partenaire, nous trouverons enfin ce qui nous manque tant ?        Tout quitter, partir

 Il y a des manques qui ne peuvent être comblés : le décès d’un parent parti trop tôt, une stérilité, un handicap… Ces manques-là, il faut pouvoir les accepter et vivre avec.

Et d’autres, sur lesquels on peut réfléchir : ce manque entraîne bien souvent un besoin : qu’est-ce qui nous rend heureux ? Ce besoin est-il notre besoin profond ou fait-il partie des nombreux besoins dictés par la société ? Pouvons-nous nous en passer, correspond-il à des valeurs auxquelles nous tenons particulièrement ? Est-ce que nous en parlons à notre conjoint ? Est-ce que nous partageons ? 

Prenons un exemple :

  Sophie exprime essentiellement des besoins matériels. Marc est exaspéré de ses « caprices » et de la comparaison incessante qu’elle fait avec sa belle-sœur, qui « elle, a tout », il se sent toujours dévalorisé car il ne peut, ni ne veut offrir à Sophie tout ce qu’elle demande.

En réfléchissant ensemble, Marc comprend et Sophie aussi d’ailleurs, que ce besoin cache une véritable quête de reconnaissance, qui passe chez elle par l’image qu’elle donne.

En quelques rencontres, Sophie décide de rendre son herbe plus verte avec l’aide de Marc, non pas en achetant la dernière Volvo, mais ese faire du bienn réfléchissant à une fausse croyance qui l’habite : « on m’aime car je possède… » 

Marc de son côté entend et comprend ce besoin de reconnaissance : leur relation s’en trouve beaucoup plus sereine et le sentiment amoureux peut renaître, ils se sont compris.

Alors pour Noël offrons-nous ce cadeau :  

 Donnons, nous-mêmes sa couleur à l’herbe sur laquelle nous vivons, décidons de la rendre plus verte, afin de ne pas être atteint du syndrome de la chèvre de Monsieur Seguin ! 

Claire Deprey — Conseil conjugal et familial — Toulouse — 06 62 50 74 32

claire deprey

Claire Deprey. Conseillère conjugale et familiale, installée à Toulouse. Formée au Cler Amour et Famille - Affiliée à l'ANCCEF- Sensibilisée à l'approche de l'imago thérapie Exerce en cabinet privé : couples en difficultés, personnes seules, familles. Entretiens telephoniques - Skype Obtention d'un DU sur les difficultés psychopathologiques et éducatives des adolescents : Relation d'aide auprès d'adolescents et de leur famille. Animatrice de groupe d'analyse de pratique professionnelle auprès de professeurs de lycée. Conférencière l'autorité, l'éducation affective relationnelle et sexuelle, les émotion, la confiance etc...

Follow:
  • From Christophe sobia on Mauvaise communication de couple

    J’aime CE page là

    Go to comment
    2020/05/01 at 11:16 pm
  • From Francesco on TIME'S UP !

    Merci beaucoup !

    Go to comment
    2018/03/16 at 9:39 pm
  • From Sandrine Moreau on PETITS EXERCICES POUR PRATIQUER UNE COMMUNICATION NON VIOLENTE

    ces exercices sont très intéressants, aident à réfléchir de façon plutôt ludique

    Go to comment
    2017/09/24 at 8:17 pm
  • From LASALA ALBERT on Ailleurs

    Merci merci pour ce touchant message;
    Je vous comprend et partage votre sentiment .
    Merci pour votre aide qui nous a permis de rebondir positivement et ouvrir des pistes plus joyeuses dans la compréhension et l’envie de faire mieux;
    Je vous souhaite de continuer dans vos pas , à aider des couples comme nous et comme à nous , leur apporter une paix, en suscitant un éveil à l’autre plus tolérant et donc dans plus d’amour.
    MERCIIIII

    Go to comment
    2017/07/10 at 4:03 pm
  • From claire deprey on Bonne année

    Bonjour Madame,
    Vous exprimer votre tristesse, votre culpabilité et votre désarroi face au constat que vous faites après 50 années de mariage, d’avoir le sentiment de ne pas avoir rendu votre mari heureux, malgré tous les efforts que vous avez fait.
    Votre mode de communication ne semble pas convenir, puisque vous dites que cela se termine en dispute.
    Avez-vous songé à aller discuter tous les deux avec une conseillère conjugale ? Celle-ci pourrait vous aider à trouver tous les deux une communication efficace, peut être plus ciblée sur le besoin, la demande de l’un ou de l’autre.
    Parfois on donne à l’autre ce qui nous fait plaisir à nous, sans réaliser que l’autre attend peut être autre chose. Encore faut il qu’il ou elle le dise !
    Je vous encourage sincèrement à aller voir quelqu’un qui pourrait vous aider et vous rendre alors la vie plus heureuse à tous les deux.
    Vous en êtes arrivés à 50 années de vie commune, c’est formidable ! faites alors en sorte de crever quelques abcsés qui feront des autres années à venir des années de bonheur !
    Bien à vous
    Claire Deprey

    Go to comment
    2017/01/11 at 4:13 pm
  • From Maryse Laval on Bonne année

    bonjour ;
    Nous avons eu 50 ans de mariage le 31 décembre .Mon mari n’a pas souhaité féter cet évenement . je suis déçue ,rejetée et honteuse car je me sens coupable, de ne pas l’avoir rendu heureux malgré toutes les concessions que je lui ai faites ! comment faire pour arriver à communiquer: des que j’essaie de m’expliquer en cas de desaccord il le prend mal, et çà tourne en dispute .

    Go to comment
    2017/01/10 at 11:31 pm
  • ...-->
    Pas de commentaires pour le moment
    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.