On s’aime trop !

Allons-y…

Ils sont là tous les deux, courageux et soulagés d’avoir osé pousser la porte. Ils échangent et se parlent posément. Ils ont 2 enfants et leur couple dure depuis 14 ans, avec ses hauts et ses bas. Avec ses débats et ses ébats. Ils s’aiment et ils font encore l’amour. Et c’est là qu’ils situent leurs tracas : ils se sentent coupables de s’aimer trop fort, et de ne pas savoir comment maîtriser leur fécondité. La dernière grossesse a eu lieu sur stérilet. Et ils ne veulent plus recommencer le cauchemar des discussions sans fin, du choix à faire, du conflit ouvert.

Vasectomie ?

D’un enfant de plus, ils ne veulent plus. Ils recherchent une méthode efficace, qui ne modifie pas le déroulement de leurs relations sexuelles.  Un choix qui ne pèse pas que sur Madame, mais qui permet à Monsieur d’assumer sa responsabilité en matière de contraception et de planification familiale. Ils songent à la vasectomie. Ils ne sont pas effrayés par le caractère radical car irréversible de l’opération, ils ne changeront pas d’avis. Ils sont bien renseignés et ils savent que la production d’hormones masculines sera préservée et que le tonus musculaire de la pulsion sexuelle et de l’érection seront conservés.

À travers les mots

Ils me disent progressivement leur traumatisme d’une sexualité non parlée en couple ou alors seulement dans leurs moments de crise. Et nous questionnons ensemble quelques pistes :

Est-ce que je ressens de la culpabilité lors de nos relations sexuelles ?

Suis-je libre dans ma sexualité et en vérité avec l’autre ?

Ai-je peur de l’arrivée d’un enfant non désiré ?

Besoin, pulsion sexuelle … suis-je à l’aise avec l’espace, qui crée le manque, qui crée le désir ?

Quel rythme voulons-nous donner chacun à notre sexualité ?

Est-ce que je formule à l’autre mes demandes et lui donne ainsi l’occasion de changer et de s’adapter ?

Chemin faisant, ils passent imperceptiblement d’une sexualité pulsionnelle à une sexualité relationnelle, de celle qui garantit la pérennité de leur – déjà longue – histoire d’amour.

Maud Chabert d’Hières, conseil conjugal Chambéry

 

Florence Peltier

Florence Peltier, Conseil conjugal et familial Praticien expert en psychologie positive Praticien Approche neurocognitive et comportementale Formation en relations humaines

Follow:
  • From Christophe sobia on Mauvaise communication de couple

    J’aime CE page là

    Go to comment
    2020/05/01 at 11:16 pm
  • From Francesco on TIME'S UP !

    Merci beaucoup !

    Go to comment
    2018/03/16 at 9:39 pm
  • From Sandrine Moreau on PETITS EXERCICES POUR PRATIQUER UNE COMMUNICATION NON VIOLENTE

    ces exercices sont très intéressants, aident à réfléchir de façon plutôt ludique

    Go to comment
    2017/09/24 at 8:17 pm
  • From LASALA ALBERT on Ailleurs

    Merci merci pour ce touchant message;
    Je vous comprend et partage votre sentiment .
    Merci pour votre aide qui nous a permis de rebondir positivement et ouvrir des pistes plus joyeuses dans la compréhension et l’envie de faire mieux;
    Je vous souhaite de continuer dans vos pas , à aider des couples comme nous et comme à nous , leur apporter une paix, en suscitant un éveil à l’autre plus tolérant et donc dans plus d’amour.
    MERCIIIII

    Go to comment
    2017/07/10 at 4:03 pm
  • From claire deprey on Bonne année

    Bonjour Madame,
    Vous exprimer votre tristesse, votre culpabilité et votre désarroi face au constat que vous faites après 50 années de mariage, d’avoir le sentiment de ne pas avoir rendu votre mari heureux, malgré tous les efforts que vous avez fait.
    Votre mode de communication ne semble pas convenir, puisque vous dites que cela se termine en dispute.
    Avez-vous songé à aller discuter tous les deux avec une conseillère conjugale ? Celle-ci pourrait vous aider à trouver tous les deux une communication efficace, peut être plus ciblée sur le besoin, la demande de l’un ou de l’autre.
    Parfois on donne à l’autre ce qui nous fait plaisir à nous, sans réaliser que l’autre attend peut être autre chose. Encore faut il qu’il ou elle le dise !
    Je vous encourage sincèrement à aller voir quelqu’un qui pourrait vous aider et vous rendre alors la vie plus heureuse à tous les deux.
    Vous en êtes arrivés à 50 années de vie commune, c’est formidable ! faites alors en sorte de crever quelques abcsés qui feront des autres années à venir des années de bonheur !
    Bien à vous
    Claire Deprey

    Go to comment
    2017/01/11 at 4:13 pm
  • From Maryse Laval on Bonne année

    bonjour ;
    Nous avons eu 50 ans de mariage le 31 décembre .Mon mari n’a pas souhaité féter cet évenement . je suis déçue ,rejetée et honteuse car je me sens coupable, de ne pas l’avoir rendu heureux malgré toutes les concessions que je lui ai faites ! comment faire pour arriver à communiquer: des que j’essaie de m’expliquer en cas de desaccord il le prend mal, et çà tourne en dispute .

    Go to comment
    2017/01/10 at 11:31 pm
  • ...-->
    Pas de commentaires pour le moment

    Vous ne pouvez pas poster de commentaire pour le moment