Vie de couple : vers la croissance verte ?

Et si nous aspirions au développement conjugal durable ?

La biocénose ou communauté du couple
Au sein de leur couple, les conjoints ont — généralement — choisi de partager les mêmes conditions de milieu, dans un espace-temps identique et de s’immerger ainsi dans la biocénose[1] conjugale — vocabulaire de spécialiste ! De ce fait, ils se trouvent tous deux confrontés à la biodiversité de la vie de couple. Que l’on songe à la dissemblance des espèces masculine et féminine ou à la variété des organismes qui gravitent autour d’eux (enfants, belle-famille, engagements extérieurs…).

Changement climatique en vue ?
Pour certains couples, il arrive que les différents facteurs naturels et humains propres à la vie conjugale et donc évolutive conduisent à une variation du climat conjugal telle, qu’elle prend l’aspect d’un véritable changement climatique. Celui-ci révèle une altération de la relation de couple, proche, selon les situations, du réchauffement ou… de la glaciation.

Comment bien gérer ?
Dans une situation ainsi altérée, il s’agit de passer de la gestion de crise à la gestion intégrée, qui puisse donner au couple – à ses débuts et pendant toute son existence —, les outils pour intégrer l’ensemble des facteurs — notamment psychologiques —, qui fondent puis animent le couple.

Les bons outils
Il n’est jamais trop tard pour apaiser les blessures et retrouver (ou développer) de bonnes pratiques conjugales ; en réinjectant de la confiance, et en stimulant la participation de chacun des membres du couple au projet conjugal, l’écobénéfice[2] sera de taille. Osons le dire : le couple est résilient. Il a, comme certains écosystèmes, la capacité de résister à des altérations ou à des perturbations qui ont pu à un moment ou à un autre affecter sa structure ou son fonctionnement, et ainsi trouver à terme un nouvel équilibre et – pourquoi pas – y survivre.

Entretenir le lien
Cette gestion intégrée qui permet aux conjoints d’économiser du temps et de l’énergie (et ne le nions pas : de l’argent) appelle chaque conjoint à agir à la source, en prenant soin d’entretenir son lien d’amour, de mener à bien un travail relationnel qui soit orienté vers le bien commun, celui de la relation conjugale. Dans cette dynamique, l’entretien de conseil conjugal et familial pourrait agir comme une bioréhabilitation[3] (que nos voisins anglais traduisent fort à propos par le terme de … « bioremediation »).

[1] La biocénose, aussi appelée communauté, correspond à l’ensemble des êtres vivants établis dans un même milieu, ou biotope.

[2] l’écobénéfice : conséquence avantageuse pour l’environnement d’une mesure d’un dispositif à caractère économique ou social

[3] La bioréhabilitation consiste en l’utilisation de micro-organismes pour éliminer un polluant du milieu.

 

Maud Chabert d'Hieres

Consultations individuelles, en couple ou en famille - Chambéry (73 ) Soutien au dialogue afin de dépasser une situation de dysfonctionnement. Couples bi-culturels. Relations parents/ados.

Follow:
  • From Christophe sobia on Mauvaise communication de couple

    J’aime CE page là

    Go to comment
    2020/05/01 at 11:16 pm
  • From Francesco on TIME'S UP !

    Merci beaucoup !

    Go to comment
    2018/03/16 at 9:39 pm
  • From Sandrine Moreau on PETITS EXERCICES POUR PRATIQUER UNE COMMUNICATION NON VIOLENTE

    ces exercices sont très intéressants, aident à réfléchir de façon plutôt ludique

    Go to comment
    2017/09/24 at 8:17 pm
  • From LASALA ALBERT on Ailleurs

    Merci merci pour ce touchant message;
    Je vous comprend et partage votre sentiment .
    Merci pour votre aide qui nous a permis de rebondir positivement et ouvrir des pistes plus joyeuses dans la compréhension et l’envie de faire mieux;
    Je vous souhaite de continuer dans vos pas , à aider des couples comme nous et comme à nous , leur apporter une paix, en suscitant un éveil à l’autre plus tolérant et donc dans plus d’amour.
    MERCIIIII

    Go to comment
    2017/07/10 at 4:03 pm
  • From claire deprey on Bonne année

    Bonjour Madame,
    Vous exprimer votre tristesse, votre culpabilité et votre désarroi face au constat que vous faites après 50 années de mariage, d’avoir le sentiment de ne pas avoir rendu votre mari heureux, malgré tous les efforts que vous avez fait.
    Votre mode de communication ne semble pas convenir, puisque vous dites que cela se termine en dispute.
    Avez-vous songé à aller discuter tous les deux avec une conseillère conjugale ? Celle-ci pourrait vous aider à trouver tous les deux une communication efficace, peut être plus ciblée sur le besoin, la demande de l’un ou de l’autre.
    Parfois on donne à l’autre ce qui nous fait plaisir à nous, sans réaliser que l’autre attend peut être autre chose. Encore faut il qu’il ou elle le dise !
    Je vous encourage sincèrement à aller voir quelqu’un qui pourrait vous aider et vous rendre alors la vie plus heureuse à tous les deux.
    Vous en êtes arrivés à 50 années de vie commune, c’est formidable ! faites alors en sorte de crever quelques abcsés qui feront des autres années à venir des années de bonheur !
    Bien à vous
    Claire Deprey

    Go to comment
    2017/01/11 at 4:13 pm
  • From Maryse Laval on Bonne année

    bonjour ;
    Nous avons eu 50 ans de mariage le 31 décembre .Mon mari n’a pas souhaité féter cet évenement . je suis déçue ,rejetée et honteuse car je me sens coupable, de ne pas l’avoir rendu heureux malgré toutes les concessions que je lui ai faites ! comment faire pour arriver à communiquer: des que j’essaie de m’expliquer en cas de desaccord il le prend mal, et çà tourne en dispute .

    Go to comment
    2017/01/10 at 11:31 pm
  • ...-->
    Pas de commentaires pour le moment
    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.