J’ai reçu l’amour en héritage

Succession, notaire et crêpage de chignon…

Bienheureux sommes-nous si nous avons reçu (comme le chantait Nana Mouskouri) l’amour et seulement l’amour en héritage…S’il y a un peu de galette (même trois fois rien) cela peut se compliquer un peu…

Tensions, jalousies, méfiances, déceptions, peurs, rancœurs…peuvent nous traverser. Pourquoi ? Que se joue-t-il, pour que nous réagissions ainsi ? Qu’est-ce qui se réactive ?

« J’adore mon frère mais là, franchement, il pousse !… Il veut garder tous les bijoux de famille sous prétexte qu’il a des filles… »

« C’est moi qui me suis occupée de maman, qui étais toujours présente à la fête des Mères parce que je n’avais pas d’enfants, et voilà ce que ça me rapporte ! ? »

« Papa a toujours dit que la commode Boulle était pour moi ! »…

Et pourtant, être mesquin, rabioter pour une commode, ce n’est pas nous !

Nous avons des histoires, des tempéraments, des blessures, des souvenirs différents liés à notre jeunesse, à nos parents.

Il y a celui qui a toujours l’impression de se faire avoir, celui qui est hyper généreux, celui qui s’inquiète pour ses enfants (ce qu’il va leur transmettre à son tour), celui qui ne veut surtout pas de conflits, se tait, accumule les rancœurs, et parfois explose sans que personne ne comprenne pourquoi…

Que faire pour éviter les tensions ? Rechercher l’apaisement pour maintenir l’unité. Oui mais comment ?

  • En cherchant du « commun » entre tous et le premier « commun » peut être le fisc : « c’est trop cher les frais de succession ! »
  • Prendre du recul et garder un regard objectif sur la succession : les éléments positifs (on va hériter de quelque chose) ; les éléments négatifs (c’est en indivision et je ne voulais surtout pas ça…) ; ce qu’il est possible de faire ou pas…
  • S’écouter avec bienveillance ; permettre à chacun de s’exprimer en vérité (sans jugement) et ainsi éviter les silences, les rancœurs, les non-dits.
  • Permettre à chacun de se sentir écouté et respecté.

La parole va aider à définir les priorités

Ex : une égalité parfaite au centime près, une équité, garder une maison de famille, à quelles conditions la vendre ?…

Chaque famille a son histoire et trouvera sa propre solution…

Et savourons ce proverbe chinois : « L’héritage le plus sûr est celui des vertus. »

 

Perrine de Prémare.

 

perrine de premare

Perrine de Premare, conseil conjugal et famillial.

Follow:
  • De Francesco à propos de l'article TIME'S UP !

    Merci beaucoup !

    Voir le commentaire
    16/03/2018 à 9:39
  • De Sandrine Moreau à propos de l'article PETITS EXERCICES POUR PRATIQUER UNE COMMUNICATION NON VIOLENTE

    ces exercices sont très intéressants, aident à réfléchir de façon plutôt ludique

    Voir le commentaire
    24/09/2017 à 8:17
  • De LASALA ALBERT à propos de l'article Ailleurs

    Merci merci pour ce touchant message;
    Je vous comprend et partage votre sentiment .
    Merci pour votre aide qui nous a permis de rebondir positivement et ouvrir des pistes plus joyeuses dans la compréhension et l’envie de faire mieux;
    Je vous souhaite de continuer dans vos pas , à aider des couples comme nous et comme à nous , leur apporter une paix, en suscitant un éveil à l’autre plus tolérant et donc dans plus d’amour.
    MERCIIIII

    Voir le commentaire
    10/07/2017 à 4:03
  • De claire deprey à propos de l'article Bonne année

    Bonjour Madame,
    Vous exprimer votre tristesse, votre culpabilité et votre désarroi face au constat que vous faites après 50 années de mariage, d’avoir le sentiment de ne pas avoir rendu votre mari heureux, malgré tous les efforts que vous avez fait.
    Votre mode de communication ne semble pas convenir, puisque vous dites que cela se termine en dispute.
    Avez-vous songé à aller discuter tous les deux avec une conseillère conjugale ? Celle-ci pourrait vous aider à trouver tous les deux une communication efficace, peut être plus ciblée sur le besoin, la demande de l’un ou de l’autre.
    Parfois on donne à l’autre ce qui nous fait plaisir à nous, sans réaliser que l’autre attend peut être autre chose. Encore faut il qu’il ou elle le dise !
    Je vous encourage sincèrement à aller voir quelqu’un qui pourrait vous aider et vous rendre alors la vie plus heureuse à tous les deux.
    Vous en êtes arrivés à 50 années de vie commune, c’est formidable ! faites alors en sorte de crever quelques abcsés qui feront des autres années à venir des années de bonheur !
    Bien à vous
    Claire Deprey

    Voir le commentaire
    11/01/2017 à 4:13
  • De Maryse Laval à propos de l'article Bonne année

    bonjour ;
    Nous avons eu 50 ans de mariage le 31 décembre .Mon mari n’a pas souhaité féter cet évenement . je suis déçue ,rejetée et honteuse car je me sens coupable, de ne pas l’avoir rendu heureux malgré toutes les concessions que je lui ai faites ! comment faire pour arriver à communiquer: des que j’essaie de m’expliquer en cas de desaccord il le prend mal, et çà tourne en dispute .

    Voir le commentaire
    10/01/2017 à 11:31
  • De Dominique à propos de l'article « Est ce que je m’aime ? »

    Merci bcp

    Voir le commentaire
    06/12/2016 à 6:04
  • De Claude Bloquet à propos de l'article PETITS EXERCICES POUR PRATIQUER UNE COMMUNICATION NON VIOLENTE

    Merci pour ces exercices très pertinents qui vont me servir dans ma formation.

    Voir le commentaire
    11/02/2015 à 4:53

Vous ne pouvez pas poster de commentaire pour le moment