Le syndrome Bree van de Kamp

Le syndrome Bree van de Kamp

«Je suis usée, fatiguée, j’ai une énorme « charge mentale ». (Profitez-en, c’est à la mode !) Je dois tout gérer, j’ai l’impression qu’en famille on se fiche pas mal de tout le travail domestique que j’accomplis. Je passe mes journées à laver, ranger, astiquer, balayer, réparer, cuisiner… J’ai si peu d’aide et de mercis »

Deux choses me frappent : une grande lassitude face à la tâche et un besoin de reconnaissance.

Attention à l’épuisement du « faire», n’être que dans l’agir,