13 novembre : Journée de la Gentillesse

 13 novembre : Journée de la Gentillesse

Sommes-nous si méchants pour être obligé d’instaurer une journée de la gentillesse ? Avons-nous à ce point oublié d’être bienveillants ?

A voir tous les sites d’aide, de soutien, de don qui apparaissent sur Internet, on peut se poser la question de ce paradoxe de créer une journée de la gentillesse !

Car l’être humain est fondamentalement bon, il a une capacité à l’empathie, prouvé par d’éminents biologistes et chercheurs.
Très tôt, chez l’enfant, ils ont constaté la présence d’une gentillesse innée.

Il arrive que le regard posé sur la gentillesse soit un regard ironique, moqueur : être gentil c’est être faible, c’est être bête.

Le terme même de : « il est gentil » est souvent pris péjorativement.

Il arrive que certaines personnes soient gentilles pour être aimées, pour se faire accepter ; On voit souvent cela chez des adolescents pas très bien dans leur peau,  qui pour ne pas être rejetés du groupe sont gentils au point d’oublier leur personnalité, de nier ce qu’ils veulent, ce dont ils ont envie.

En grandissant, il est souhaitable  que les « gentils » apprennent à rester gentils tout en s’affirmant. Il faut comprendre qu’on peut dire non, faire une remarque tout en restant gentil, mais ferme dans ce qu’on a décidé être bon pour nous.

Etre gentil c’est aussi se faire plaisir, car c’est une attitude qui rend heureux : elle présuppose un à priori positif envers l’autre, une ouverture d’esprit et du cœur.

Cela demande aussi du courage, car ce n’est parce que je suis gentil, que l’autre en face sera gentil !!…

Il est indiscutable que notre environnement médiatique est habité par des émissions, des articles, des films où l’ironie, la moquerie font plus recette que la gentillesse. C’est souvent drôle, mais le rire n’est il pas jaune parfois… ?

Je cite souvent la sorcière de Kirikou à des enfants qui me disent qu’on a pas été gentils avec eux. : « Souviens toi de la sorcière dans le film de Kirikou, pourquoi est- elle méchante ?, car elle souffre, elle a une épine plantée dans le dos… ! »

Claire Deprey – Conseillère Conjugale et Familiale – Strasbourg

Pour aller plus loin

claire deprey

Claire Deprey. Conseillère conjugale et familiale, installée à Toulouse. Formée au Cler Amour et Famille - Affiliée à l'ANCCEF- Sensibilisée à l'approche de l'imago thérapie Exerce en cabinet privé : couples en difficultés, personnes seules, familles. Entretiens telephoniques - Skype Obtention d'un DU sur les difficultés psychopathologiques et éducatives des adolescents : Relation d'aide auprès d'adolescents et de leur famille. Animatrice de groupe d'analyse de pratique professionnelle auprès de professeurs de lycée. Conférencière l'autorité, l'éducation affective relationnelle et sexuelle, les émotion, la confiance etc...

Follow:
Pas de commentaires pour le moment

Sorry, the comment form is closed at this time.