La “théorie du genre”, non mais allô quoi !

LA “THÉORIE” DU GENRE, NON MAIS ALLÔ QUOI !                                    

« On entend beaucoup parler du « gender » mais au fond, qu’est ce que c’est ? »

« C’est une hypothèse selon laquelle l’identité sexuelle de l’être humain dépend de l’environnement socioculturel et non du sexe garçon-fille qui caractérise chacun dès sa conception. »*

Ce concept a été particulièrement développé dans les années 1980, notamment par l’américaine Judith Butler. Il est issu de deux courants :

–          Le féminisme radical, qui a voulu inciter les femmes à se révolter contre la servitude du sexe et la domination de l’homme. La maternité serait une discrimination qui limiterait la participation de la femme dans la société, s’occuper de ses enfants étant un signe d’infériorité.

–          Le lobby homosexuel qui conteste que l’hétérosexualité soit la norme  et veut « casser l’ordre hétérosexuel » qui maintient une hiérarchie entre les différentes formes de couples (et de familles).

Ce concept de genre entend donc lutter contre la domination de l’homme sur la femme et de l’hétérosexualité  sur l’homosexualité. C’est pourquoi les luttes contre les discriminations et pour une « égalité » poussée à l’extrême s’inspirent du gender.

Il n’y aurait plus de différence homme/femme irréductible par nature. La société reposerait sur différentes formes de sexualité et différentes pratiques sexuelles, et non plus sur l’altérité homme/femme. Le gender sépare l’identité sexuelle de l’orientation sexuelle, ce qui aboutit à une confusion et une déconstruction sociale. On n’est (« ne naît » !) plus homme ou femme mais on le devient à cause de conditionnements sociaux et éducatifs et de stéréotypes à déconstruire. Chacun étant libre de choisir son « genre » homme ou femme et son orientation  sexuelle hétéro, homo, bi, trans…tout étant présenté comme équivalent et pouvant changer au gré des désirs de chacun.

Le vocabulaire lui-même évolue, on ne dit plus sexe mais genre, père ou mère mais parents ; on ne dit plus famille mais on décline le terme en différentes formes de familles toutes équivalentes et égales : traditionnelles, homoparentales, monoparentales, recomposées…

Le pivot du gender c’est la déconstruction des repères naturels et sociaux traditionnels. Avant, il y avait la norme et l’exception, aujourd’hui toutes les exceptions sont normalisées et les normes équivalentes, ce qui aboutit à l’abolition de toute norme. Non mais allô quoi !

Perrine de Prémare. Conseil conjugal et familial

 * « Théorie du genre et SVT » Fondation Lejeune.

perrine de premare

Perrine de Premare, conseil conjugal et famillial.

Follow:
  • From Christophe sobia on Mauvaise communication de couple

    J’aime CE page là

    Go to comment
    2020/05/01 at 11:16 pm
  • From Francesco on TIME'S UP !

    Merci beaucoup !

    Go to comment
    2018/03/16 at 9:39 pm
  • From Sandrine Moreau on PETITS EXERCICES POUR PRATIQUER UNE COMMUNICATION NON VIOLENTE

    ces exercices sont très intéressants, aident à réfléchir de façon plutôt ludique

    Go to comment
    2017/09/24 at 8:17 pm
  • From LASALA ALBERT on Ailleurs

    Merci merci pour ce touchant message;
    Je vous comprend et partage votre sentiment .
    Merci pour votre aide qui nous a permis de rebondir positivement et ouvrir des pistes plus joyeuses dans la compréhension et l’envie de faire mieux;
    Je vous souhaite de continuer dans vos pas , à aider des couples comme nous et comme à nous , leur apporter une paix, en suscitant un éveil à l’autre plus tolérant et donc dans plus d’amour.
    MERCIIIII

    Go to comment
    2017/07/10 at 4:03 pm
  • From claire deprey on Bonne année

    Bonjour Madame,
    Vous exprimer votre tristesse, votre culpabilité et votre désarroi face au constat que vous faites après 50 années de mariage, d’avoir le sentiment de ne pas avoir rendu votre mari heureux, malgré tous les efforts que vous avez fait.
    Votre mode de communication ne semble pas convenir, puisque vous dites que cela se termine en dispute.
    Avez-vous songé à aller discuter tous les deux avec une conseillère conjugale ? Celle-ci pourrait vous aider à trouver tous les deux une communication efficace, peut être plus ciblée sur le besoin, la demande de l’un ou de l’autre.
    Parfois on donne à l’autre ce qui nous fait plaisir à nous, sans réaliser que l’autre attend peut être autre chose. Encore faut il qu’il ou elle le dise !
    Je vous encourage sincèrement à aller voir quelqu’un qui pourrait vous aider et vous rendre alors la vie plus heureuse à tous les deux.
    Vous en êtes arrivés à 50 années de vie commune, c’est formidable ! faites alors en sorte de crever quelques abcsés qui feront des autres années à venir des années de bonheur !
    Bien à vous
    Claire Deprey

    Go to comment
    2017/01/11 at 4:13 pm
  • From Maryse Laval on Bonne année

    bonjour ;
    Nous avons eu 50 ans de mariage le 31 décembre .Mon mari n’a pas souhaité féter cet évenement . je suis déçue ,rejetée et honteuse car je me sens coupable, de ne pas l’avoir rendu heureux malgré toutes les concessions que je lui ai faites ! comment faire pour arriver à communiquer: des que j’essaie de m’expliquer en cas de desaccord il le prend mal, et çà tourne en dispute .

    Go to comment
    2017/01/10 at 11:31 pm
  • ...-->
    Pas de commentaires pour le moment
    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.